Vendredi 1 décembre

Politique

Après de longs débats jusqu’à tard dans les nuits de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi, les députés ont finalement adopté le budget 2018 de l’Etat. Celui-ci prévoit une augmentation de 2,5 milliards de leva des dépenses pour l’éducation, la politique sociale et la sécurité, a indiqué la présidente de la commission du budget et des finances, Menda Stoyanova. Et pour la première fois, 65 millions de leva pour la recherche, mais qui seront alloués par projets, a-t-elle précisé. (tous médias)

Le ministère des Finances a réparti 70 millions de leva entre 91 communes bulgares, informe Sega, qualifiant ces transferts de « cadeaux de Noël ». Une lecture plus attentive montre que 40% des bénéficiaires sont des communes dirigées par des maires MDL : ils ont reçu 22 millions. Deux communes avec des maires socialistes ont eu droit à 800 000 leva, le reste du montant total ayant été alloué à des maires proches du GERB. Un schéma identique de répartition « politique » de fonds supplémentaires pour les communes avait eu lieu en août dernier : 31 communes du MDL, 14 du GERB et 2 du PSB. (Sega)

Le ministre de l’Intérieur, Valentin Radev, a vu des sous-entendus politiques dans les protestations des policiers de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée contre leur chef, Gueorgui Gaïkov. « J’avais pesé tous les pour et contre avant de nommer M. Gaïkov. L’unité fonctionne normalement. Elle compte 200 agents et il n’y a que 10% qui ont signé la lettre contre leur chef », a relevé M. Radev. (24 Tchassa, Sega)

A la suite de l’annonce de l’élaboration d’un projet de loi spéciale relative à la restitution des biens immobiliers possédés par la famille Saxe-Coburg-Gotha en Bulgarie, le parti politique ORYM a publié une déclaration pour s’opposer « à ces tentatives visant à céder silencieusement et de manière irréfléchie des biens qui ont appartenu à l’institution du tsar, donc à l’Etat, et non pas à la famille Saxe-Coburg-Gotha. Dans la mesure où cette institution n’existe plus aujourd’hui, ces biens reviennent à l’Etat les ayant mis à la disposition de la famille et non pas à des personnes physiques », s’indignent les auteurs de ce texte qui a été rendu public au moment où Krassimir Karakatchanov, leader de ce parti, accompagnait le premier ministre Borissov en visite officielle à Ryad. « Le marché relatif aux biens du tsar risque de miner la coalition au pouvoir », titre Sega à sa une et souligne y voir une entente entre le premier ministre et Siméon de Saxe-Coburg-Gotha qui l’a également accompagné en Arabie Saoudite. (Sega)

Le projet de loi spéciale visant la restitution des biens immobiliers à la famille Saxe-Coburg-Gotha en Bulgarie suscite également la réaction de l’hebdomadaire Capital qui conclut que cette restitution a déjà eu lieu lorsque le tribunal s’est prononcé en qualifiant d’illégale la restitution des biens ayant appartenu à l’institution du tsar à des personnes physiques que sont les descendants de cette famille. Par conséquent, actuellement, il ne peut plus être question que de cadeaux. (Capital)

Justice

Le procureur général, Sotir Tsatsarov, a démenti les propos de Kornelia Ninova, présidente du PSB, selon qui la privatisation de la société Technoimpex, à laquelle elle avait participé, avait fait l’objet de trois informations ouvertes par le parquet. M. Tsatsarov a précisé que depuis la conclusion du contrat de privatisation de cette entreprise, le 13 janvier 1999, ce transfert de propriété n’a fait l’objet d’aucune vérification de la part du parquet. Cette question lui avait été posée par Dessislava Atanassova, député du GuERB.(24 tchassa)

Le refus du parquet de fournir à Sega des informations relatives au nombre d’enquêtes relatives à des marchés de privatisation donne lieu à un article critique que Sega publie sous l’intitulé « Il n’y a que Dieu qui est au-dessus du Parquet. (Sega)

Contrebande

Valentin Radev, ministre de l’intérieur, et Mladen Marinov, secrétaire général du ministère de l’intérieur, ont déclaré n’avoir pas encore pris connaissance du rapport du service turc de lutte contre la contrebande (KOM) mais précisent être sûrs que l’entreprise Bulgartabac n’y figure pas. Sega souligne disposer du rapport et cite l’une des phrases qui dit que des cigarettes vendues illégalement en France viennent de cette entreprise et que c’est pour cette raison que le service turc a envoyé le rapport à Interpol. Le parti "Oui Bulgarie" a déclaré avoir saisi les institutions nationales et européennes des conclusions de ce rapport.

Défense

« Des blindés bulgares à la qualité finlandaise ? Pourquoi pas ! ». 24 Tchassa présente l’expérience de la Pologne qui a produit jusqu’à présent près de 750 blindés pour l’armée polonaise sur une commande de 900, dans le cadre d’un projet développé avec le fabriquant finlandais Patria. (24 Tchassa)

Economie

Krassen Stantchev : « Depuis quelques années, le processus législatif en Bulgarie se déroule suivant une tradition très nuisible : par des lois compliquées, incompréhensibles pour le grand public, pleines de motifs d’où on essaie de redistribuer l’activité commerciale et l’influence économique ». Interview sur le projet de loi relatif aux aliments qui introduit une nouvelle réglementation de l’exploitation et de la commercialisation des eaux minérales. On « prétend transposer la directive européenne 54/2009 relative aux eaux minérales naturelles, mais on le fait de façon tellement suspecte qu’au lieu de résoudre des problèmes, on en crée de nouveaux », estime l’économiste de l’Institut pour l’économie de marché. (Standart)

Europe

L’UE ne considère pas que le mouvement de Fethullah Gülen soit une organisation terroriste, titre Sega, basé sur une interview de Gilles de Kerchove, Coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme, pour Reuters. M. Kerchove souligne que l’Union a besoin de preuves substantielles pour changer de position. (Sega)

Balkans

« Entre l’effacement, la peur et la dignité » : commentaire du journaliste Goran Blagoev sur la décision du Saint-Synode de ne pas apporter une réponse au niveau bilatéral à la demande de reconnaissance envoyée par l’Eglise macédonienne, mais de consulter les autres Eglises orthodoxes. « Le rôle d’Eglise-mère suppose que l’Eglise bulgare soit un acteur de poids dans la diplomatie orthodoxe. Mais elle manque de capacité et de ressources. Le comité ad hoc créé pour entamer les négociations inclut deux tiers des métropolites. Aucun deux n’a d’expérience en matière de négociations ecclésiastiques à haut niveau », indique l’auteur. (Ikonomist)

International

Lors de sa visite à Ryad, le premier ministre a visité le siège du Fonds saoudien pour le développement qui pourrait éventuellement investir dans des projets en Bulgarie, annonce 24 tchassa. L’hôtellerie de luxe et les hautes technologies sont les domaines par lesquels les investisseurs saoudiens seraient le plus intéressés, selon le journal. L’hebdomadaire Capital souligne de son côté que l’activation récente de l’Arabie Saoudite envers la Bulgarie a deux principales raisons : le commerce des armes et le conflit de Ryad avec le Qatar. (24 tchassa, Capital)

L’Iran a nié avoir fermé son espace aérien pour l’avion de la délégation bulgare qui était en route pour Ryad. Selon le porte-parole du MAE iranien, le pilote aurait envoyé de fausses informations sur le vol et il s’agissait d’une erreur. De retour vers Sofia, l’avion bulgare a survolé l’espace aérien iranien. (tous médias)

France-Bulgarie

Le concert de Charles Aznavour à Sofia s’est tenu hier soir à la salle Arena Armeets. Troud dresse le portrait du « bohème » Aznavour. (tous médias)

Dernière modification : 01/12/2017

Haut de page