Vendredi 10 août

Politique

Convention d’Istanbul

La Saint Synode de l’Eglise orthodoxe bulgare a remercié Dieu, le peuple et la Cour constitutionnelle pour la sagesse dont cette dernière a fait preuve en déclarant l’inconstitutionnalité de la Convention du Conseil de l’Europe, dite Convention d’Istanbul. (tous media)

Liens entre criminels et hommes politiques

Dimitar Jeliazkov, alias Mitio les Yeux, leader d’une association de malfaiteurs de trafic de stupéfiants, faisant l’objet d’une notice rouge d’Interpol et d’un mandat d’arrêt européen, a été arrêté à Istanbul dans une chambre louée par Bentcho Bentchev, vice-président du conseil municipal de Bourgas, soutenu par le PSB, et en la compagnie de l’ancien député du MDL Nesrin Ouzoun. Dans une position publiée sur Facebook, Kornelia Ninova, présidente du PSB a appelé à sa démission de tous les postes au Conseil municipal de Bourgas en qualifiant cette affaire d’ « image d’une fusion économico-politico-criminelle d’intérêts et d’argent ». En réponse à cette publication, Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire du GuERB, a salué la position de Mme Ninova en espérant que « le moment est venu pour que le PSB purge enfin ces rangs ». Mardi, 7 août, le groupe du PSB au Conseil municipal de Bourgas a exclu Bentcho Bentchev. (tous media)

En dépit des premières déclarations d’Ivan Guechev, vice-procureur général, selon lesquelles Bentcho Bentchev faisait l’objet d’une enquête judiciaire pour blanchiment d’argent et participation à l’organisation criminelle de Dimitar Jeliazkov (des documents attestant les relations financières du conseiller municipal avec cette organisation étaient trouvés lors de la perquisition de sa maison), cet homme politique et l’ancien député du MDL Nesrin Ouzoun ont été libérés le jour suivant de leur arrestation sans être mis en cause. « C’est au Parquet de Bourgas de juger de l’utilité de les mettre en cause pour recel d’un criminel », a expliqué Roumiana Arnaoudova, porte-parole du procureur général. Deux jours plus tard, le parquet de Bourgas a ouvert une enquête contre une personne ayant empêché la poursuite d’un auteur d’infraction et a remis une convocation à Bentcho Bentchev. (tous media)

Dans une interview à la radio nationale (BNR), l’analyste du Centre d’étude de la démocratie Tihomir Bezlov a considéré qu’« en résultat du protectionnisme politique, une centaine de famille en Bulgarie se partagent 70-80% des subventions européennes (2 milliards 990 millions en 2017). Or, ces subventions ont pour vocation d’aider les petits et les moyens producteurs. A la suite d’une décision européenne de 2015 fixant le plafond des subventions à 300 000 euros, des schémas ont été inventés afin de le surmonter en subdivisant les grands groupes agricoles en petites sociétés. Il s’agit en soi d’importantes organisations criminelles qui existent grâce aux hommes et aux femmes politiques, et le prouver implique de mener une enquête afin d’identifier les hommes de paille et les faux documents. Cependant, les institutions et les politiciens évitent de faire des commentaires sur ce thème et préfèrent détourner l’attention en parlant de la Rolls de Bentcho Bentchev et du seul recel d’un criminel », souligne cet analyste. (bnr.bg)

Conférence de presse du PSB

Dans une conférence de presse, Kiril Dobrev, vice-président du PSB, a nié tout financement du parti par Bentcho Bentchev et a saisi l’occasion pour rappeler que ce n’est pas le PSB qui a confié par l’intermédiaire de marchés publics la sécurité des structures déconcentrées de l’Institut national de l’assurance, de l’Agence des douanes à Bourgas et à Yambol et d’autres institutions sociales dans cette région à la société « Arcus security » dont l’actionnaire est Bentcho Bentchev et où travaille Dimitar Jeliazkov. Lors de cette conférence de presse à laquelle ont également assisté Denitsa Zlateva, vice-présidente du PSB, et Donka Mihaïlova, maire de Troyan et vice-présidente de l’Association des communes de Bulgarie, il a été annoncé que le Conseil des ministres avait récemment octroyé 73 millions de leva à 40 communes du GuERB, 28 millions à 34 communes du MDL et seulement 2,2 millions à 5 communes du PSB. Ainsi, en moins d’un an, le gouvernement a doté les communes dirigées par des maires du GuERB de 250 millions de leva, celles du MDL de 70 millions et enfin celles du PSB de 8 millions. Mme Mihaïlova a insisté pour que le Conseil d’administration de l’Association des communes de Bulgarie se réunisse d’urgence afin d’adopter un avis relatif à la répartition des fonds budgétaires entre les communes. Le président du CA de cette Association Daniel Panov, maire (GuERB) de Veliko Tarnovo, a immédiatement riposté par une déclaration en qualifiant les affirmations du PSB d’ « exemple de populisme, de manipulation de l’opinion public et de tentative d’une division inutile de la société afin de détourner son attention des scandales politiques. C’est seulement dans les têtes du PSB que l’argent de l’excédent budgétaire est réparti sur une base politique ». (tous media)

Nominations

Le premier ministre Borissov a nommé Lilia Ivanova, directrice de cabinet du ministre de l’économie, au poste de vice-ministre de l’économie et Stoyan Andonov, professeur à l’Académie nationale des sports et ancien champion du monde de sauvetage sportif, au poste de vice-ministre de la jeunesse et du sport. (tous media)

Ouvertures de missions diplomatiques

Le Conseil des ministres a décidé de l’octroi de 1 612 510 leva pour l’ouverture d’une ambassade à Ryad au Royaume d’Arabie Saoudite et de l’ouverture d’un consulat honoraire au Kosovo. (tous media)

Économie

Le géant énergétique tchèque Cez a introduit un recours administratif contre la décision de la Commission pour la protection de la concurrence interdisant l’acquisition des actifs bulgares de Cez par la société Inercom en raison d’un risque de concentration susceptible d’influer sur le marché d’électricité. Inercom avait également fait appel de cette décision de la Commission de la concurrence à la fin du mois dernier. En outre, la décision de cette autorité de concurrence n’autorisant pas le groupe PPF du milliardaire tchèque Petr Kellner à acquérir Nova TV fait également l’objet de deux recours en appel introduits notamment par le Fonds PPF et la filiale Nordic de la société scandinave MTG, propriétaire de Nova. (tous media)

Europe

Nationalité bulgare

Dans une interview accordée à Die Welt, Véra Jourova, commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, a exhorté les Etats membres de l’UE qui attribuent leur nationalité à de riches hommes d’affaires ressortissants d’Etats tiers à renforcer les contrôles afin d’éviter que des criminels accèdent aux droits conférés par la nationalité dont la libre circulation au sein de l’UE. Elle a également souligné que la Commission examinera les procédures de chaque Etat membre en la matière et formulera sur cette base de nouvelles instructions à leur intention, notamment l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Grèce, la Lettonie, la Lituanie, Malte, le Portugal, l’Espagne. A cet égard, Sega rappelle son analyse de lundi selon laquelle, depuis 2013, 27 étrangers ont obtenu la nationalité bulgare du fait de « leur contribution importante à l’économie ». Dans cette analyse, Sega précisait qu’aucun contrôle sur les investissements à l’origine de l’obtention de la nationalité n’était réalisé en Bulgarie et qu’il ressortait d’une étude effectuée par le site d’investigation Bivol que certains des investissements se limitaient à l’achat de logements chers. (Sega)

Balkans

Bulgarie-ARYM

« Je suis un homme politique qui agit toujours avec beaucoup de précaution à l’égard de manifestations qui ne sont pas au service de notre Macédoine. L’Insurrection de la Saint-Elie est macédonienne et s’il y a des citoyens bulgares qui veulent la célébrer, qu’ils la célèbrent. Je suis fier d’avoir été le premier Premier ministre qui ait célébré la Saint-Elie en se recueillant devant la tombe de Gotsé Deltchev ». Ces propos de Zoran Zaev, premier ministre de l’ARYM, tenus dans une interview accordée à la chaîne macédonienne 1TV moins de deux jours après qu’il ait célébré conjointement avec son homologue bulgare Boïko Borissov le 115ème anniversaire de l’Insurrection de la Saint-Elie et de la Transfiguration à Blagoevgrad, en Bulgarie, ont suscité de vives réactions en Bulgarie tant de la part d’historiens que d’hommes et de femmes politiques. (tous media)

Tout en faisant état de sa compréhension de la complexité de la situation politique intérieure en ARYM à l’aune du prochain référendum et des équilibres délicats, Kornelia Ninova, présidente du PSB, a appelé à ne pas mettre à l’épreuve les fondements fragiles du bon voisinage, fruit de beaucoup d’efforts et d’espoir pendant la dernière année, en ignorant et en déformant la vérité historique. Elle a également exhorté le premier ministre Borissov à « renoncer à la politique de l’accord tacite à l’égard de telles déclarations car cela peut revenir comme un boumerang à la Bulgarie ». (tous media)

La vice-première ministre et ministre des affaires étrangères Ekaterina Zaharieva a riposté en précisant que du point de vue géographique cette insurrection peut être qualifiée de « macédonienne et de thrace » mais qu’historiquement elle est bulgare ». Elle a rassuré que « les intérêts de notre pays sont bien protégés » et que « c’est grâce à nos efforts que la République de Macédoine deviendra membre de l’OTAN et commencera des négociations avec l’UE et que le drapeau bulgare peut flotter а Skopje et que l’hymne bulgare peut être joué comme cela a été le cas lors du festival « One Love ». Le gouvernement n’accepte pas de leçons de la part d’un parti qui a remis en 1946 la dépouille de Gotse Deltchev à la Yougoslavie de Tito », a-t-elle conclu en rappelant que « la politique de l’opposition est obsolète et ne peut donner lieu qu’à un échec aux élections ». (tous media)

Interrogé à ce sujet, le premier ministre Borissov a déclaré que « c’est à chacun de peser ses propos, prémédités ou pas, dans la mesure où nous nous en souviendrons lorsqu’il sera question de [l’adhésion à] l’UE et que nous aurons notre mot à dire ». (tous media)

Dernière modification : 10/08/2018

Haut de page