Vendredi 10 mai

Politique

Pour la peau d’un ministre

Les révélations d’abus massifs commis par le Fonds « Agriculture », notamment dans le cadre du programme de financement de maisons d’hôtes, et les récentes publications visant le ministre de l’agriculture Roumen Porojanov, ancien directeur du Fonds « Agriculture » (acquisition d’appartements en-dessous du prix de marché) conduisent plusieurs media à s’interroger sur la clémence du Premier Ministre au regard de la vague de démissions dont, sur simples soupçons, ont été victimes, la ministre de la justice, le président du groupe parlementaire du GERB, plusieurs vice-ministres, le président de la commission pour la lutte contre la corruption… (dnevnik.bg, svobodnaevropa.bg)

L’ancienne directrice adjointe du Fonds « Agriculture », Violetta Alexandrova (2013-2014), se rappelle devant la BNR : « Lorsque je suis entrée dans le Fonds, j’ai trouvé sur place deux lots de projets déjà approuvés par le directeur Porojanov, qu’il fallait finaliser. C’étaient des projets sans la moindre valeur économique pour le développement des zones rurales. Leur seul but était de permettre à quelques initiés de vivre de manière riche et luxueuse (…) « Mais le pire est venu après, (…) « avec le financement des projets d’acquisition de yachts et des 4X4. Là, nous avons fait tout pour au moins plafonner le financement à 39 000 leva. »
« J’ai le sentiment que M. Borissov ne peut pas se séparer de M. Porojanov parce que ce n’est pas lui qui l’a nommé », conclut l’ancienne directrice adjointe du Fonds « Agriculture ». (bnr.bg)

Impression renforcée par les révélations de Sega quant aux corrections apportées par la Commission pour la lutte contre la corruption à la déclaration de patrimoine 2017 de Roumen Porojanov qui en font disparaître de la déclaration en ligne des biens immobiliers de son épouse indiqués portés sur la version papier. La Commission a refusé de commenter ces incohérences.

Attaque contre président de la Cour de cassation

Le Conseil supérieur de la magistrature a rendu publics des extraits de comptes rendus de réunions de représentants du pouvoir judiciaire avec des experts de la Commission européenne dans le cadre du mécanisme de coopération et de vérification (MCV).

Les extraits choisis par les quotidiens Troud et 24 Heures rendent surtout compte des prises de parole du président de la Cour de cassation Lozan Panov qui insiste pour que le MCV ne soit pas levé dans la mesure où il constitue « la seule possibilité pour que certaines monstruosités soient dénoncées ». Les deux quotidiens accusent le président de la Cour de cassation de « salir l’image de la Bulgarie » et de « s’attaquer à toutes les institutions » devant les experts de la Commission européenne.  
Pour étayer cette thèse, M. Panov souligne que la lutte contre la corruption ne donne pas de résultats et que l’arrestation de la maire de l’arrondissement de Mladost, loin de démontrer une réelle volonté de lutte contre ce fléau, soulève des doutes relatifs à une répression politique contre cette élue de la société civile ne bénéficiant pas du soutien d’une force politique. (tous media)

Réunion informelle du Conseil à Sibiu

« Le rétablissement de la confiance en son système bancaire, la stabilité économique globale en Europe et l’approfondissement de l’Union économique et monétaire sont d’une importance cruciale pour la Bulgarie », a souligné le Premier ministre Borissov dans son discours tenu lors de la réunion informelle du Conseil européen à Sibiu. (tous media)

Economie

Ouverture des plis pour l’aéroport de Sofia

La commission en charge de l’appel d’offres sur la concession de l’aéroport de Sofia a procédé hier à l’ouverture des plis.

Les cinq candidats ont été déclarés répondre aux critères d’éligibilité et c’est le consortium Aéroports de Paris – TAV Havalinmanlari Holding qui semble le mieux disant avec ses 32,8 M€. Les offres s’échelonnent jusqu’à 20 M€. Le candidat retenu ne le sera qu’à l’issue d’une évaluation complexe de l’ensemble des éléments des offres qui ne se limitent pas à l’offre financière. (tous media).

L’entretien des rues de Sofia

La mairie de Sofia a publié les noms des entreprises qui assureront la rénovation des rues de Sofia durant les quatre prochaines années. A l’issue d’un appel d’offres pour 117 M leva HT (50 M€) au total. Capital révèle qu’une bonne partie des entreprises qui assuraient jusqu’à présent l’entretien des rues de la capitale ont été évincées. Parmi les nouveaux adjudicataires figurent deux grandes compagnies de Varna (Hydrostroy, lié au député MDL Delian Peevski, et Ingstroyengineering) et Via Construct Group, lié à GP Group. (capital.bg)

Dernière modification : 10/05/2019

Haut de page