Vendredi 10 novembre

Politique

Avec 121 « pour » et 85 voix « contre », l’Assemblée nationale a élu aujourd’hui Kiril Ananiev aux fonctions de ministre de la santé. M. Ananiev remplacera à ce poste Nikolaï Petrov qui a démissionné fin octobre à la suite d’accusations de fraude aux marchés publics. Le nouveau ministre, qui est spécialiste des budgets de l’Etat, gérera un budget de santé de près de 4,4 milliards de leva, dont 3,8 milliard de leva des ressources de l’assurance-maladie. Pendant de longues années, M. Ananiev était le représentant de l’Etat au sein de la Caisse nationale d’assurance-nationale. (dnevnik.bg, mediapool.bg)

Hier, les députés ont adopté » en première lecture avec 129 voix « pour » le projet de loi de finances 2018. « Un budget pour 100% des Bulgares », a souligné le ministre des finances Vladislav Goranov qui, toutefois, n’a pas caché que le gouvernement était en retard sur certaines réformes clés et que le potentiel de croissance de l’économie bulgare risque d’en être bloqué. L’opposition, en la personne de la présidente du PSB, Kornelia Ninova, a vu dans le projet proposé « une loi de la stagnation ». (tous médias)

La motion de censure initiée par le PSB et soutenue par le MDL est vouée à l’échec avant même d’avoir été déposée. C’est ce qui ressort après le refus de Vesselin Marechki et de son groupe parlementaire Volonté de se rallier à la motion. La décision des députés de Volonté est de s’abstenir. « Nous sommes pragmatiques et professionnels. Nous ne pouvons pas participer à une telle péroraison vide de sens. Le thème de la corruption, des ententes illicites, de la contrebande, nous la présenterons tous les jours dans les médias », a indiqué M. Marechki. (tous médias)

La presse note le 28e anniversaire de la chute du communisme en Bulgarie, le 10 novembre 1989, avec des récits de témoignage et des analyses. (tous médias)

La députée PSB Elena Yontcheva présentera son film « La Frontière » le 13 novembre prochain, au Palais national de la culture. Le tournage de ce court-métrage de vingt minutes avait provoqué récemment de vives altercations au parlement entre la majorité et l’opposition et l’inscription de l’ouvrage dissuasif de protection, érigé le long de la frontière bulgaro-turque (appelé « la clôture »), dans la liste des sites d’intérêt stratégique pour la sécurité nationale. (Standart, 24 Tchassa)

Défense

« Se cachant derrière le rideau opaque du secret défense, le ministère de la Défense s’apprête à dépenser très bientôt le montant astronomique de 820 millions de leva pour la production de deux patrouilleurs ». Et selon les rumeurs qui circulent depuis un an, l’heureux gagnant de la commande publique sera Delfin, entreprise bulgare basée à Varna : commentaire dans Capital. (Capital)

Economie

Une formation de trois juges de la chambre commerciale de la Cour suprême de cassation a annulé la sentence rendue le 30 mars dernier par le Tribunal d’arbitrage auprès de la Chambre bulgare de commerce et d’industrie au profit des frères Kiril et Gueorgui Domoustchiev, propriétaires et privatisateurs de la flotte marchande bulgare (BMF). MM. Domoustchiev avaient demandé au tribunal d’arbitrage de les libérer de certaines contraintes imposées par le contrat de privatisation, notamment de leur obligation d’entretenir un tonnage minimum des navires et un nombre d’effectifs déterminés pendant une certaine période, en raison des difficultés économiques rencontrées par BMF à la suite de la crise économique mondiale. Saisie à la demande du vice-premier ministre Valeri Simeonov, la Cour de cassation a admis que le tribunal d’arbitrage avait dépassé ses compétences puisque la loi interdit toute modification a posteriori des contrats de privatisation. (dnevnik.bg)

La Bulgarie est le seul pays de l’Union européenne qui n’a pas mis en place des procédures d’insolvabilité concernant les personnes physiques : dossier spécial de l’hebdomadaire Capital. (Capital)

France

Les médias bulgares couvrent largement l’inauguration à Abu Dhabi, par le président Emmanuel Macron, d’un musée portant le nom du Louvre et exposant 600 œuvres achetées par ce pays arabe et 300 autres œuvres empruntées à de grands musées français. (tous médias).

Dernière modification : 10/11/2017

Haut de page