Vendredi 15 novembre

Politique

Ivan Guechev, réélu procureur général avec 20 voix contre 4

L’élection d’Ivan Guechev au poste de procureur général a été confirmée hier par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Quatre membres du collège des juges ont voté contre : le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov et les juges Olga Kerelska, Atanaska Dicheva et Tsvetinka Pachkounova (absente lors du premier vote). Krassimir Chekerdjiev, qui avait voté « contre » la première fois, était absent. La réunion a duré 5 heures. En début de séance, les juges Olga Kerelska et Atanaska Dicheva ont proposé au CSM d’ouvrir une nouvelle procédure, avec plusieurs candidats, au lieu de simplement revoter la candidature de M. Guechev. La proposition n’a pas été retenue, et une pause a été proposée. Après la pause, la juge Dicheva a déclaré qu’Ivan Guechev lui avait adressé des menaces dans les couloirs, en présence du procureur général Sotir Tsatsarov et du président de la Cour administrative suprême Gueorgui Tcholakov : « Bravo, Mme Dicheva, un brillant avenir de conseiller municipal vous attend ». Devant le CSM, la juge a expliqué qu’elle analysait ces propos comme une menace pour sa carrière de juge et membre du CSM. 

La réunion s’est déroulée sur un fond de protestations. Deux manifestations ont eu lieu devant le siège du CSM : l’une pour Guechev, et l’autre contre. Des œufs ont volé contre le siège du CSM. Maya Manolova, l’ancienne médiatrice de la République et candidate aux élections municipales à Sofia, a pris part aux côtés de ceux qui protestaient contre Guechev.

Dnevnik note que les partis parlementaires se sont abstenus de tout commentaire. Le GERB et les Patriotes unis ont refusé de se prononcer sur le sujet, et le PSB a indiqué qu’il annoncera sa position « le temps venu », devant tous les media. Quant au MDL, ses députés ont promis de s’exprimer à l’issue de toute la procédure.

Selon le ministre de la justice, le président de la République n’a pas de motif pour refuser à nouveau de signer le décret portant nomination du nouveau procureur général. Le ministre estime que la signature interviendra « normalement » dans trois à sept jours. Un petit groupe de juristes estiment pourtant que le chef de l’Etat peut demander à la Cour constitutionnelle d’interpréter si la procédure d’élection est conforme à la Constitution. (tous media)

Les modifications de la loi des congés maladie et du montant minimum de la retraite

Le GERB et les Patriotes Unis se sont mis d’accord sur une augmentation de la retraite minimale et l’introduction d’une modification sur la loi des congés maladie. Le projet de loi de finances, adopté en première lecture cette semaine, prévoyait une croissance de 6.7 % de la retraite minimale, soit un passage de 219.43 à 234.13 leva. Les patriotes Unis insistent sur une hausse plus importante des retraites allant jusqu’à 250 lv d’ici à juin prochain. De son côté, le PSB exige un recalcul de toutes les retraites. La deuxième modification apportée par les députés concerne les congés maladies. En effet depuis le 1er janvier de cette année, le premier jour de congé sera pris en charge par les employés eux-mêmes. Une telle proposition a été prise comme une mesure visant à lutter contre les abus de congés maladie falsifiés. Les propositions, formulées aujourd’hui, seront traitées entre les deux lectures du budget d’Etat de 2020 par les députés et les deux groupes parlementaires.(Svobodna Evropa,Mediapool)

Le PSB demande la démission du Ministre de la culture Boil Banov

Le PSB demande la démission du Ministre de la culture Boil Banov, suite au délai manqué du Ministère dans le cadre du pourvoi en cassation visant à réclamer des dommages-intérêts s’élevant à 754 000 leva pour la rénovation de la place « Largo ». En effet, en 2017, le Ministère de la culture a poursuivi en justice le consortium engagé du fait d’un retard et de la non-exécution du projet. Le tribunal de la ville de Sofia et la Cour d’appel ont rejeté la demande du Ministère. Le délai, pour ce recours, a été dépassé d’un seul jour, et la responsabilité a été imputée non pas au Ministre, mais à la présidente de la direction judiciaire dans le Ministère de la culture. En réponse à la demande du PSB, M. Banov a dit « j’ai une tête dure et on ne peut pas facilement la couper » (24 heures)

Économie

Les Bulgares travaillant à l’étranger ont envoyé plus d’un milliard d’euros en Bulgarie en 2018

Les Bulgares travaillant à l’étranger ont envoyé 1,176 milliards d’euros en Bulgarie en 2018, selon les données d’Eurostat, publiées le 12 novembre. « De cette manière, les émigrés restent le plus grand investisseur étranger en Bulgarie, et pour la première fois, leurs virements dépassent un milliard d’euros », écrit Deutsche Welle, en précisant que ce chiffre n’inclut pas les sommes transférées en liquide. Sur ces 1,176 milliards, 833 M€ proviennent des pays de l’Union européenne (et les 343 M€ restants viennent d’autres pays (Canada, États-Unis, Turquie…). Parmi les États membres de l’UE, la Bulgarie se place en cinquième position en termes de rapport entre les fonds reçus et envoyés, après le Portugal, la Roumanie, la Pologne et la Croatie. Selon Eurostat, 13.3% des Bulgares en âge de travailler (entre 20 et 64 ans) résidaient en dehors du pays en 2018. (DW)

Défense

La livraison des deux chasseurs de mines d’occasion coûtera autant que leur acquisition

La livraison des deux navires chasseurs de mines d’occasion, que la Bulgarie s’apprête à acheter aux Pays-Bas, coûtera au moins autant que leur acquisition, écrit Mediapool en citant des sources. Le gouvernement a récemment approuvé un projet de contrat, d’un montant total de 1 996 000 euros hors TVA, pour l’achat des deux navires, mais leur transport est non compris et à régler par la partie bulgare. Le ministère de la Défense a également lancé, en octobre dernier, un appel d’offres d’un montant de 3 millions de leva pour le réaménagement d’un ancien navire en mouilleur de mines. Mediapool note que si ce projet se réalise, la Bulgarie restaurera ses capacités de poser des mines, mais que « cela se fera à un moment où la tendance est au développement d’appareils sans pilote ». (Mediapool)

Culture

Les films français au festival Kinomania

Dans son survol du programme du festival de cinéma Kinomania 2019, Capital consacre une sous-rubrique à part sur « les plaisirs français » : « un regard représentatif sur le cinéma français d’aujourd’hui à travers neuf titres », dont « La vérité » de Hirokazu Kore-eda, « Les Misérables » de Ladj Ly et « La jeune fille en feu » de Céline Sciamma. Retrouvez ici l’intégralité du programme du Festival du film français, organisé dans le cadre de Kinomania. (Capital)

Dernière modification : 18/11/2019

Haut de page