Vendredi 15 septembre

Politique

Les élèves bulgares font leur rentrée aujourd’hui. Cette année scolaire est marquée par un déficit de 1000 enseignants. En outre, 13-14% des 1 million de jeunes âgés de 7 à 19 ans ont abandonné leurs études. Le gouvernement a entrepris une campagne afin de faire revenir dans les écoles une partie de ses élèves. Selon Krassimir Valtchev, ministre de l’éducation, la majorité de ces jeunes ont émigré avec leurs parents. (tous médias)

L’Assemblée nationale a rejeté le veto opposé par le président de la République aux amendements à la Loi sur l’environnement adoptés le 27 juillet dernier. Ces amendements, portant notamment sur la suppression du deuxième niveau de juridiction pour les recours à l’encontre d’évaluations de l’impact de sites reconnus d’importance nationale ou régionale, ont été revotés avec 138 voix « pour », 78 voix « contre » et deux abstentions. Le PSB saisira la Cour constitutionnelle, a déclaré la présidente du parti, Kornelia Ninova, de la tribune parlementaire. (tous médias)

« Nous allons protester jusqu’à ce qu’on nous entende ! ». Sous ce slogan, policiers et pompiers ont manifesté hier à Sofia et à Varna pour revendiquer une augmentation des salaires et des conditions dignes de travail. (Troud)

« La Russie est un allié nécessaire dans la lutte contre le terrorisme international et l’Europe doit travailler avec ce pays. », a observé Iliana Yotova, vice-présidente de la République au sujet du rapport du gouvernement sur la sécurité nationale pour 2016 en réitérant sa thèse relative à la contre productivité et à l’impact négatif des sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie et de celles imposées par la Russie.

Ekaterina Zaharieva, vice-première ministre et ministre des affaires étrangères, Yordanka Fandakova, maire de Sofia, et Lidia Neytcheva, vice-ministre de la santé, ont présenté aux ambassadeurs des Etats membres de l’UE la candidature de Sofia pour accueillir l’Agence européenne des médicaments. (tous médicaments)

Les hebdomadaires Ikonomist et Capital consacrent des articles aux conflits internes qui déchirent le PSB. Une partie des membres de ce parti soulignent la mauvaise qualité des projets de loi soumis à l’Assemblée nationale par le groupe parlementaire du PSB. (Capital, Ikonomist)

Justice

Trois Syriens ont été condamnés hier à des peines de six ans d’emprisonnement par le tribunal spécialisé. Dans cette « première affaire de djihad » jugée en Bulgarie, selon l’expression de Troud, ils étaient accusés d’appartenir à une organisation terroriste et d’avoir traversé la frontière bulgare en février dernier avec l’intention de se rendre en Syrie pour y participer à des actes terroristes. Les juges n’ont retenu que ce dernier chef d’accusation. La décision n’est pas définitive et peut faire l’objet d’un appel. (Troud, Sega)

Kaloian Topalov, président du tribunal de grande instance (TGI) de Sofia, et Biliana Balinova, chef de la chambre commerciale de ce TGI, ont donné leurs démissions, parvenues par la poste au Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Les deux magistrats demandent d’être libérés de leurs postes d’ici le 2 octobre, un jour avant l’arrivée à échéance du mandat de l’actuel collège du CSM. Ces demandes de démission sans motifs donnent lieu à beaucoup de spéculations relatives à la raison à leur origine. Le site dnevnik.bg rappelle qu’en avril dernier M. Topalov avait saisi le procureur général de très graves irrégularités liées à l’autorisation des écoutes et de l’accès aux données relatives à la communication électronique pendant la période précédant sa prise de fonction. Le rapport de 68 pages, publié sur le site de ce tribunal, rendait compte également de 52 autorisations d’écoute et de surveillance de diplomates. (tous médias)

Défense

Les règles de la procédure de choix d’un nouveau type d’avion de chasse pour l’armée de l’air ont été modifiées en cours de route. C’est une des irrégularités constatées par la commission parlementaire ad hoc formée fin juin en vue d’enquêter sur le choix de l’offre de Gripen, effectué par le gouvernement intérimaire d’Ognian Guerdjikov en avril dernier, a indiqué le vice-président de cette commission, Hristo Gadjev (GERB). Selon lui, la procédure validée par l’Assemblée nationale n’incluait pas comme critère obligatoire les modalités de règlement. Ce n’est que plus tard que le remboursement échelonné avec un délai de grâce avait été retenu comme obligatoire ce qui a permis d’écarter les deux autres offres. (tous medias)

Économie

L’hebdomadaire Ikonomist consacre un dossier à l’état difficile de l’industrie navale bulgare. (Ikonomist)

Europe

Le président de la République Roumen Radev s’est entretenu avec son homologue allemand avant le début de la 13e rencontre des chefs d’Etat du groupe Arraiolos à Malte. En cas de hausse de la pression migratoire, la Bulgarie pourrait compter sur le soutien de l’Allemagne, a souligné Frank-Walter Steinmeier. (BNR, 24 tchassa)
Analyse d’Emil Harsev, économiste, du discours de Jean-Claude Juncker sur l’état de l’UE : l’allocution du président de la Commission européenne montre un virage des idées d’une Europe à plusieurs vitesses que l’on trouvait dans le Livre blanc de la CE vers une Europe consolidée. Cette tendance pourrait profiter à l’adhésion de la Bulgarie à la zone euro. (24 tchassa)

Le parlement européen a adopté un rapport sur la corruption et les droits de l’homme dans les pays tiers après l’avoir amendé à la demande des Verts (GFA) pour y inclure un point extraordinaire condamnant les tentatives de l’Azerbaïdjan d’influencer des décideurs européens par l’intermédiaire des dessous de table. Les auteurs du rapport appellent le parlement à prendre des mesures rigoureuses pour prévenir de tels cas de corruption. (mediapool.bg)

International

« Kiev ne doit pas oublier que les droits des minorités font partie des négociations avec l’UE. Du moment où la législation ukrainienne reconnaît des minorités, celles-ci doivent pouvoir bénéficier de tous leurs droits », a souligné la vice-présidente de la République Iliana Yotova à propos de la réforme éducative entreprise en Ukraine. Des eurodéputés bulgares ont initié une lettre ouverte adressée au président ukrainien dans laquelle ils lui demandent d’opposer son veto au texte qui restreint l’enseignement en langue maternelle dans les écoles du pays. La pétition a été signée par 38 eurodéputés de six pays (Bulgarie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Hongrie et Croatie). (tous médias)

Dernière modification : 15/09/2017

Haut de page