Vendredi 16 avril

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 382 761 (+ 2 185 en 24h)
• Nombre de guérisons : 300 391 (+ 3 393 en 24h)
• Nombre de décès : 14 979 (+ 108 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 9 523 (dont 811 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 620 375 (+ 14 998 en 24h)

Le Centre opérationnel national anti-Covid a été dissout hier soir, par décision du Conseil des ministres. Créé en février 2020, au début de la pandémie, il assurait une coordination transversale entre les institutions compétentes. Toutefois, sur décision du ministre de la santé, les points presse hebdomadaires sur la situation épidémique seront maintenus dans un format réduit.

Les autorités sanitaires ont annoncé aujourd’hui que la Bulgarie est en train de sortir de la troisième vague de la pandémie. Le ministre de la santé démissionnaire, Kostadin Anguelov, a indiqué que « les mesures ont produit leur effet » et que « le système de santé a résisté malgré la forte pression ». Selon les statistiques présentées par l’inspecteur général de la santé Anguel Kountchev, sur la période des 14 derniers jours, la Bulgarie occupe la 11e place au sein de l’UE et de l’EEE en termes de taux d’incidence, et la 4e dans les Balkans. S’agissant du taux de mortalité, le pays est 2e en Europe et dans les Balkans, après la Hongrie et la Macédoine du Nord. (tous media)

Politique

Après la démission du gouvernement, le PM Borissov se retire en congé

Hier, lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres le premier ministre Borissov a déclaré : « Je regrette sincèrement que, dès le premier jour de la nouvelle Assemblée nationale, il apparait que l’énergie des jeunes, qui souhaitent une vie meilleure, a été utilisée pour faire entrer [au parlement] des personnages appartenant au passé, oubliés depuis longtemps ». Il a ensuite énuméré les noms de de plusieurs députés des précédentes législatures, menbres de la nouvelle Assemblée. M. Borissov a indiqué que le GERB introduira un projet de loi susceptible de permettre le passage à un scrutin majoritaire, tout en rappelant que jusqu’à récemment, le thème favori d’Il y a un tel peuple (ITP) était l’introduction d’un scrutin majoritaire, et qualifiant de « coup d’Etat » la décision de ce parti de reporter sine die son examen. « Qu’ils l’adoptent ou pas, ça m’est égal. Mais je regrette que ceux qui affirment depuis des années que le scrutin majoritaire est la chose la plus importante, préfèrent aujourd’hui glisser vers le populisme, en parlant d’une réduction de 8 à 1 lev de la subvention pour les partis politiques et en jetant ceux-ci entre les mains d’oligarques qui ne manquent jamais de souligner que ce sont eux qui ont payé pour les manifestations antigouvernementales », a expliqué M. Borissov.

Annonçant qu’un travail sérieux l’attend avant la proposition d’un nouveau gouvernement GERB, « équilibré et porteur d’une vision euro-atlantique », le premier ministre sortant a déclaré qu’il part en congés, et qu’il sera remplacé par le vice-premier ministre Tomislav Dontchev, laissant entendre qu’il n’a pas l’intention de reprendre ses fonctions. Il a également demandé M. Dontchev de présenter immédiatement au parlement le projet du plan national de relance et de résilience, afin que les députés aient la possibilité de décider ce qu’ils en feront. « S’ils veulent l’accepter, alors qu’ils s’y mettent. S’ils ne veulent pas, et bien qu’ils rédigent un nouveau plan », a commenté le premier ministre.

Des propositions d’amendements législatifs ont été formuées dès le premier jour de la nouvelle Assemblée nationale

Hier le Président de la République, Roumen Radev a annoncé que les consultations avec les partis politiques représentés au Parlement débuteront à partir de lundi. Selon la Constitution, le Président de la République charge le candidat au poste de premier ministre, désigné par le groupe parlementaire le plus nombreux, de former le gouvernement, uniquement après consultation avec les groupes parlementaires.

Depuis l’inauguration de la 45ème législature d’hier, les députés ont déjà introduit 10 projets d’amendements à 1) la loi sur les partis politiques, 2) au Code électoral, 3) à la politique sociale et un projet de loi modifiant et complétant la Constitution bulgare. La coalition « Bulgarie démocratique » (BD) a formulé des propositions relatives 1) au changement de la structure et de la composition du Conseil supérieur de la magistrature, 2) à une modification des règles procédures en ce qui concerne la nomination et la destitution des présidents des Cours suprêmes, 3) au raccourcissement de la durée du mandat du procureur général, 4) à l’interdiction aux personnes ayant travaillé au sein des organes répressifs du régime totalitaire d’occuper des postes dans l’administration publique, 5) à la suppression des tribunaux spécialisés, 6) à l’introduction de la possibilité d’une initiative législative citoyenne (à condition que cette dernière soit soutenue par au moins 10 000 citoyens) et le recours individuel auprès de la Cour constitutionnelle, etc. Les députés de la « Bulgarie démocratique » ont déclaré que la destitution anticipée de l’actuel procureur général, Ivan Gueshev figure parmi leurs priorités.

Néanmoins, selon le site juridique spécialisé Lex.bg, les propositions qui nécessitent une modification de la Constitution, doivent être approuvées par au moins 160 députés, tandis que les trois nouvelles formations au Parlement et le parti socialiste ne recueillent que 135 voix. Ainsi pour mettre en œuvre ces propositions, le soutien du GERB ou du MDL devient indispensable.

De son côté, la coalition « Lève-toi ! Mafieux dehors ! » (LMD), a proposé la création d’une commission ad hoc qui fonctionnera pour une période de trois mois, et sera chargée de faire un audit du travail de l’ancien gouvernement et d’enquêter sur les cas possibles d’abus et d’infractions lors de l’utilisation de fonds publics pendant les quatre dernières années. Cette proposition est soutenue par le parti de Slavi, l’ITP, mais doit encore être soumise pour examen aujourd’hui avant d’être adoptée définitivement. Le leader de la BD, Hristo Ivanov a annoncé que son parti soutiendra le projet.

Lors de son discours hier, le vice-président de l’ITP, Toshko Yordanov a énuméré les priorités de son parti dont : 1) la suppression du nombre limité de bureaux de vote à 35 dans les pays en dehors de l’UE, 2) le vote par la poste, 3) le vote par machines à 100 % et la vidéosurveillance du processus électoral, 4) la révocation de tous les membres de la Commission électorale centrale. La question du vote majoritaire (qui figurait dans le référendum de 2016), a été écartée. Plus tard, suite à l’annonce d’un projet de loi de GERB visant à remplacer le système de vote proportionnel par le vote majoritaire, Slavi Trifonov a écrit sur Facebook : « Afin qu’un système de vote majoritaire puisse être introduit, il faut avoir un Parlement stable. La mise à jour des listes électorales, (…)et la résolution d’autres questions logistiques, nécessiteront beaucoup de temps. Or maintenant le GERB a besoin de temps avant tout. Mais on ne va pas le leur accorder. C’est un parti toxique qui doit disparaître de la scène politique bulgare. Lorsqu’on aura un Parlement stable, calme et confiant, on pourra ce pourquoi le parti « Il y un tel peuple » a été initialement créé, notamment l’introduction du système de vote majoritaire. Une chose à la fois »

A présent, le Parlement doit élire des commissions permanentes et temporaires qui doivent prêter assistance à l’Assemblée nationale et exercer, en son nom, un contrôle parlementaire. Elles sont élues en vue d’études et d’enquêtes. Enfin, du fait de la quantité de travail que les nouveaux députés se sont engagés à faire, ils ont décidé de ne pas partir en vacances pour les fêtes de Pâques. (tous medias)


Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 19/04/2021

Haut de page