Vendredi 16 mars

Politique

Le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič a pris part à une conférence sur le rôle des ONGs pour l’amélioration de la politique de l’énergie et sur les enjeux en Europe du Sud-Est. Reçu par le premier ministre Borissov, il a commenté plus tard devant des journalistes que la Commission soutient la construction d’une plateforme de distribution de gaz sur le territoire bulgare qui s’inscrit dans la politique de diversification encouragée par l’UE. « L’idée est d’avoir une forte liquidité de gaz dans la région. Notre objectif est de voir la Bulgarie se transformer d’un pays transitant du gaz en un pays commercialisant du gaz », a-t-il précisé. Interrogé sur la vente de l’opérateur ČEZ, M. Šefčovič a indiqué qu’il s’agissait d’une transaction de droit privé et que la Commission ne s’intéressait qu’au respect des principes du droit européen. (tous media)

La Commission pour la protection de la concurrence, qui doit se prononcer sur l’acquisition par Inercom des actifs de l’opérateur bulgare ČEZ, a précisé le champ de la vérification qu’elle va effectuer. « Ce n’est pas dans les attributions de la CPC d’étudier l’origine des fonds […], ni d’apprécier la nullité ou l’annulabilité [du contrat signé] », déclare la Commission en indiquant que son analyse portera uniquement sur l’impact de la transaction sur le marché. (tous media)

Volen Siderov, leader d’Ataka et co-président des Patriotes unis, a souligné que les partenaires au sein de la troisième force politique sont unis en dépit de certaines divergences qui peuvent exister entre eux comme par exemple sur la Crimée. « D’ailleurs, un point spécial est prévu dans notre accord de coalition qui stipule l’existence de certaines divergences géopolitiques, politiques et idéologiques entre nous mais cela ne nous empêche pas de travailler ensemble en faveur de l’intérêt national. La dissolution de la coalition au pouvoir ne fera qu’alimenter l’espoir du PSB et du MDL de revenir au pouvoir, ce qui n’est pas acceptable pour les Bulgare », a-t-il précisé. (tous media)

L’Assemblée nationale a démis de son poste Gueorgui Gatev, vice-président du Bureau national de contrôle sur les techniques spéciales d’enquête avant la fin de son mandat à la suite de son retrait par l’Agence d’Etat de la sécurité nationale (DANS) de son habilitation de sécurité et de la confirmation de cette décision de la DANS par la Cour administrative suprême. Pour mémoire, ce retrait était intervenu à la demande du parquet qui avait reproché à M. Gatev d’avoir eu des contacts irréguliers avec trois magistrats accusés. L’ensemble des 111 votants ont voté pour sa démission sans en débattre. La commission parlementaire compétente arguant de la confirmation de la décision de la DANS par la Cour administrative suprême a refusé d’entendre Gueorgui Gatev et le président du bureau Boïko Rachkov. (tous media)

Répression

Le journaliste et fondateur du site Frog News, Ognian Stefanov, a déclaré la semaine dernière dans « une lettre ouverte à l’attention de mes ennemis » qu’il fait l’objet d’une pression de la part des institutions : trois enquêtes judiciaires et un contrôle fiscal ont été ouverts à son encontre en un an et demi. Selon Mirella Vesselinova de l’hebdomadaire Capital, c’est en raison de ses critiques ouvertes à l’endroit du gouvernement, du procureur général et de Delian Peevski, que l’Etat commence à exercer de manière coordonnée une pression sur lui en considérant que c’est Tsvetan Vassilev, ancien PDG, actionnaire majoritaire et président du conseil de surveillance de la KTB, fugitif en Serbie, qui est derrière les publications critiques. (Capital)

Economie

Le consortium bulgaro-suisse AF-EMG Consult a remporté l’appel d’offre pour réaliser l’étude de faisabilité du projet de construction du hub gazier Balkans. Le maître d’ouvrage Bulgargaz et le maître d’œuvre AF-EMG Consult ont signé hier un contrat d’un montant de 2,3 millions de leva dont 1,8 millions seront assurés par la Commission européenne au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe. En vertu de ce contrat, le consortium bulgaro-suisse s’est engagé à livrer le rapport final de l’étude d’ici le début de juillet. (tous media)

Ilin Stanev analyse dans Capital les dernières déclarations des gouvernants en vue de la construction d’une deuxième centrale nucléaire à Béléné « qui impliquerait des dizaines d’années de paiement d’impôt par les Bulgares ». A la suite d’une étude de toutes les inconnues liées à ce projet, il conclut qu’il n’y a que deux raisons qui peuvent motiver le gouvernement, notamment le souhait d’un partage de beaucoup de marchés liés à sa réalisation et/ou leur aspiration géopolitique de réconciliation avec la Russie. (Capital)

Capital reproche à Krassimir Karakatchanov, ministre de la défense, d’avoir signé le 6 mars dernier « presqu’en catimini » une décision désignant le constructeur d’avions RSK MIG comme le maître d’œuvre de l’accord-cadre d’entretien logistique intégré des chasseurs qui assurent la protection de l’espace aérien. Cette décision signifie que pendant les 48 mois à venir, toute réparation ou mise à jour des chasseurs sera assurée par cette société russe qui est inscrite dans la liste d’interdiction de Washington en raison de l’annexion de la Crimée. (Capital)

Science

Le parlement a approuvé des critères minimum uniques pour l’acquisition de titres et grades universitaires. Inscrits dans la Loi sur la carrière académique, ces critères visent à résoudre le problème avec la « production en masse » au cours des dernières années de professeur et maître de conférences (par exemple de 2011 à 2015, le nombre des professeurs des universités a augmenté de 773 à 1 414). Les critères sont mesurables (nombre de communications, participations…) et tiennent compte des résultats et de la contribution scientifique du candidat (publications référencées, direction d’études…). En outre, le Centre national d’information et de documentation tiendra un registre accessible au public où seront inscrits les titulaires d’un doctorat, les intitulés de leurs thèses, les titulaires de titres universitaires, etc. (Sega)

Société

Des statistiques d’Eurostat mettent la Bulgarie à la première place dans l’UE de par le nombre de décès : 1 660 cas pour 100 000 habitants en 2015 alors qu’en Europe, le chiffre moyen a été de 1 036 décès pour 100 000 habitants et, en France, de 859 décès pour 100 000 habitants pendant la même période. Parmi les principales causes de mortalité en Bulgarie figurent les maladies cardiaques, le cancer et les maladies des systèmes respiratoire et digestif. (Sega, 24 Tchassa)

Europe

Visite de Sebastian Kurz à Sofia : le chancelier autrichien a exprimé le soutien de son pays à l’adhésion de la Bulgarie à l’espace Schengen. M. Kurz a souligné lors de la conférence de presse conjointe après son entretien avec Boïko Borissov que la Bulgarie était « un exemple » de la manière dont les frontières européennes devraient être gardées. M. Kurz a ajouté que les pays des Balkans occidentaux devraient adhérer à l’UE « le plus tôt possible ». Quant à la Turquie, il a souligné qu’il devrait y avoir un dialogue entre l’Union et Ankara, mais qu’il était encore très tôt pour son adhésion. Le premier ministre bulgare a souligné de son côté que le sujet principal du dîner UE-Turquie prévu le 26 mars à Varna était « de garder l’accord avec la Turquie sur les migrants ». M. Borissov a présenté également son analyse de la situation internationale actuelle : « Je préviens depuis quelques mois que la situation se détériore et que le monde se dirige vers un conflit. Des hommes politiques parlent de missiles, de guerres et la peur des gens s’approfondit. La Turquie est en guerre avec les kurdes en Syrie ; les Russes, les Américains, Daech sont également [présents] là-bas. Les relations entre les leaders se détériorent de plus en plus ». M. Borissov a souligné les deux options possibles : « Soit on essaie de se sortir de cette crise avec les moyens de la diplomatie, soit on oppose une armée de l’OTAN contre une autre armée de l’OTAN ». (tous media)

Les positions de la Bulgarie et de l’Autriche sur le prochain cadre budgétaire pluriannuel de l’UE diffèrent. Lors de sa visite, M. Kurz s’est prononcé en faveur d’une « répartition plus rationnelle » des dépenses. Après le Brexit, l’UE devrait adopter une approche plus efficace concernant ses dépenses, a ajouté le chancelier autrichien. M. Borissov a préféré mettre de son côté l’accent sur la nécessité d’un compromis. Il a tout de même ajouté que le processus d’élargissement devrait continuer et que la politique de cohésion - retenue. (BNT)

International

Les chefs d’Etats et de gouvernements de la France, l’Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont exprimé leur consternation après l’attaque contre Sergeï et Ioulia Skripal à Salisbury (Royaume-Uni), le 4 mars 2018. La vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères a de son côté exprimé sa position sur Twitter : « La Bulgarie se tient auprès de son allié, le Royaume-Uni. L’utilisation de substances chimiques nocives est illégal et doit être condamné de la manière la plus catégorique ». (tous media)

L’hebdomadaire Capital consacre un dossier sur la montée de la tension entre la Russie et l’Europe avant l’élection présidentielle russe. Le risque pour la Bulgarie, selon le magazine, serait que celle-ci pourrait se trouver en première ligne dans la guerre hybride en hausse. (Capital)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les media bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.

© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 16/03/2018

Haut de page