Vendredi 18 octobre

Media

Le directeur général de la BNR démis de ses fonctions

Le Conseil des media électroniques a démis de ses fonctions le directeur général de la radio publique, Svetoslav Kostov. Les cinq membres du régulateur ont constaté, à l’unanimité, que M. Kostov a violé le droit à l’information des citoyens bulgares en rendant possible la suspension, le 13 septembre dernier, pendant cinq heures d’affilée, des émissions du programme national Horizont. Selon la présidente de la Commission, Sofia Vladimirova, le directeur n’a pas été à la hauteur de ses fonctions et, en outre, il a refusé d’assumer la responsabilité de ce qui s’était passé. A aucun moment, le CME n’a évoqué les pressions exercées par M. Kostov sur des journalistes de la radio. Le directeur révoqué a annoncé qu’il attaquerait en justice la décision du CME. Le Conseil a nommé pour le remplacer de façon temporaire Anton Mitov qui restera à ce poste jusqu’à l’issue d’un prochain concours, qui devrait avoir lieu, selon la loi, dans un délai de trois mois. (tous media)

Reporters sans frontières : le milieu médiatique en Bulgarie est en crise

Le secrétaire général de l’association internationale Reporters sans frontières, Christophe Deloire, accompagné par Pauline Adès-Mevel, responsable du bureau Union européenne – Balkans de RSF, s’est rendu hier à Sofia où il s’est entretenu avec le président de la République, Roumen Radev, de la liberté de la presse. Evoquant la 111e place qu’occupe actuellement le pays au classement de la liberté de la presse, M. Deloire a parlé d’un « climat de guerre civile médiatique » très grave, qui pourrait être renforcé par la nomination du prochain procureur général. Rappelant les pressions exercées sur des journalistes bulgares (notamment par des procédures administratives et judiciaires abusives) et l’instrumentalisation politique des médias (dans le cadre de rapports de forces politiques et économiques), il a demandé au président bulgare d’utiliser l’ensemble de ses compétences pour garantir la liberté de la presse dans le pays. Le président Radev a lui-même exprimé son inquiétude concernant l’état de l’environnement médiatique. Selon lui, le financement des media reste un élément primordial susceptible de garantir la liberté, l’indépendance et le pluralisme de la presse. Et, concernant l’accès au financement européen, il faut qu’il y ait des critères clairs, a souligné le chef de l’Etat. (mediapool.bg, rsf.org)

bTV change de propriétaire

Le milliardaire Petr Kellner, première fortune de République tchèque, a toutes les chances d’acquérir la plus grande chaîne de télévision privée en Bulgarie, bTV, écrit Capital en se référant à trois sources indépendantes. Le Fonds PPF, contrôlé par M. Kellner, a été retenu par le propriétaire actuel de bTV Media Group, CME. En Bulgarie, M. Kellner possède déjà l’opérateur de téléphonie mobile Telenor, mais il n’a pas pu acquérir, au printemps dernier, la chaîne Nova TV, du fait de l’avis négatif opposé par la Commission pour la protection de la concurrence. L’opération actuelle ne sera pas soumise, pour validation, au régulateur bulgare car M. Kellner acquerra un groupe présent sur plusieurs marchés européens (Bulgarie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et République tchèque) et l’autorité compétente sera la Direction générale de la concurrence à la Commission européenne. (Capital)

La nouvelle chaîne de Slavi Trifonov s’appellera « 7/8 TV »

Slavi Trifonov, ancien animateur du célèbre « Show de Slavi » et, depuis récemment, fondateur du nouveau projet politique « Il n’y a pas d’Etat comme ça », a acquis la chaîne de télévision généraliste « Stara Zagora » qui possède depuis 2017 un agrément de diffusion nationale. La chaîne portera désormais le nom de la société acquéreuse, « 7/8 TV » (référence au rythme typique de la musique bulgare, et plus généralement, des Balkans). Son siège se trouvera à Sofia et ses studios, au Palais national de la culture (NDK). (tous media)

Europe

Le PM Boïko Borissov : « Ce serait une erreur historique de ne pas donner une perspective européenne à la République de Macédoine du Nord et à l’Albanie »

Depuis Bruxelles, avant la réunion du Conseil européen, le premier ministre Borissov a souligné, devant des journalistes bulgares, que cela serait « une erreur historique de ne pas donner une perspective européenne à la République de Macédoine du Nord et à l’Albanie ». Malgré ses nombreuses prétentions envers ces deux pays, a-t-il ajouté, la Bulgarie considère qu’il ne faut pas empêcher l’ouverture de négociations avec eux car « ce serait un coup grave pour ces nations ».

Dernière modification : 18/10/2019

Haut de page