Vendredi 19 avril

Politique

Le vice-ministre démissionnaire Alexandre Manolev en conflit d’intérêt (suite)

A la demande du Parquet de cassation, la Commission de lutte contre la corruption vérifiera si le vice-ministre de l’économie Alexandre Manolev, qui a donné sa démission suite à des publications l’inculpant de fraude, a été en conflit d’intérêts lors de la construction avec des financements européens de la villa, associée à son nom. Hier, le ministère public a rendu publics des faits qui démontrent que le contrat d’octroi de 390 000 leva a été conclu en octobre 2014 entre le Fonds Agriculture et le bénéficiaire Agrotrade/Ana Dimitrova. Ce financement devait couvrir la construction d’une maison d’hôtes dans la zone rurale de Sandanski. Il a été établi aussi que le terrain de la construction appartient à M. Manolev, qui avait accordé, dès 2013 un droit de superficie au bénéficiaire, lui avait prêté 700 000 leva et était devenu son mandataire. M. Manolev a été membre du Conseil d’administration du Fonds Agriculture depuis juillet 2017 jusqu’à avril 2018. (tous media)

Le port privé d’Ahmed Dogan

Récemment, Radan Kanev (Bulgarie démocratique), candidat au Parlement européen, a soulevé la question de la propriété du port de la centrale thermique de Varna, récemment acquise par le président honoraire du MDL, Ahmed Dogan pour un montant de 3 500 leva. Selon M. Kanev, la loi réserve à l’Etat la propriété exclusive des ports. Suite à des questions adressées par Capital au ministère des transports, celui-ci a répondu que l’infrastructure portuaire de la centrale (port Ezerovo) dans la baie de Varna demeure une propriété publique. Mais la responsabilité de son exploitation est partagée entre l’Etat et le propriétaire de la centrale. L’Etat participe avec le quai, les installations d’approvisionnement en eau et en électricité, la ligne ferroviaire, etc. Le propriétaire privé assure les installations de transbordement et les entrepôts. Se référant à ses propres sources, Capital indique qu’il est prévu d’augmenter la profondeur du port jusqu’à 12,5 m, de construire des installations de traitement de diverses marchandises (conteneurs, marchandises liquides, en vrac…), de porter sa capacité à 8 millions de tonnes de marchandises par an. Actuellement, le port public de Varna (profondeur inférieure, 11,5 m) traite jusqu’à 10 millions de tonnes par an, d’où les craintes que le port privé de M. Dogan attire vers son nouveau port, l’essentiel du trafic, des marchandises…et des profits. (capital.bg)

Sept autres personnes ont été accusées dans l’affaire de l’autocar qui a fait plusieurs morts

Après l’accusation du chauffeur de l’autocar, ayant fait 20 morts près de la ville de Svogué, et la démission de trois ministres, sept autres personnes ont été accusées : deux membres du Directoire de l’Agence de l’infrastructure routière (Svetoslav Golossov et Dontcho Atanassov), pour abus de pouvoir, et cinq personnes participant à la réhabilitation de la route – pour une infraction routière. Selon les spécialistes, c’est notamment la mauvaise qualité des matériaux utilisés qui a provoqué le glissement de l’autocar. TraceGroupHolding responsable de la réhabilitation de la route a publié un texte pour soutenir ses employés accusés et affirmer que leurs décisions ont été conformes aux contrats signés et à la réglementation. (tous media)

Les constructions sur la terrasse de Plamen Gueorguiev sont illégales

Les inspecteurs de l’arrondissement Slatina ont déclaré que des locaux (dont un sauna) d’une surface de 50 mètres carrés ont été irrégulièrement construits sur la terrasse non déclarée de l’appartement du président de la Commission anti-corruption Plamen Gueorguiev. Ces irrégularités seront notifiées à M. Gueorguiev, qui a d’ores et déjà déclaré qu’il n’aurait pas acheté l’appartement s’il avait été au courant de l’existence de ces constructions illégales. M. Gueorguiev a également ajouté que « la terrasse en question représente un toit et relève donc des parties communes ». (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 19/04/2019

Haut de page