Vendredi 19 juillet

Politique

Des millions de données personnelles divulguées à la suite d’un acte de piratage (suite)

La fuite de millions de données personnelles depuis les bases de données de l’Agence nationale des recettes (ANR) « n’est pas particulièrement dangereuse parce qu’il existe de telles données en ligne sur chacun de nous », a déclaré le directeur des infractions informatiques à la police (GDBOP), Yavor Kolev lors d’une discussion publique. Selon lui, des données sur l’identification nationale des personnes, leurs adresses et numéros de téléphone continuent à circuler en ligne. Toutefois, il n’a pas voulu commenter l’aspect secret fiscal, social ou bancaire des données piratées, observe Svobodna Evropa. M. Kolev s’est dit en outre toujours persuadé que l’auteur de l’attaque informatique est bien la personne arrêtée, Kristian Boïkov.

Le suspect Kristian Boïkov est sorti hier de détention provisoire. Il reste sous surveillance judiciaire, mais le chef d’inculpation retenu contre lui a été modifié. En effet, l’attaque n’est plus considérée comme ayant été portée contre une infrastructure sensible de la sécurité nationale, les bases de données n’ayant pas été déclarées ainsi. C’est du moins ce qu’atteste une lettre envoyée par l’ANR au Parquet.

Des experts de l’Association pour la protection des données personnelles estiment que les autorités sont en train de sous-estimer et de négliger les risques d’abus des données personnelles piratées. Celles-ci peuvent être facilement utilisées pour des escroqueries comme : l’envoi de phishing méls à des établissements de crédit, des chantages téléphoniques, du racket, etc., parce qu’il s’agit de données que les individus ne peuvent pas changer. Et c’est en cela que réside l’effet « radiation » de cette attaque, dont les conséquences, imprévisibles et incontrôlables, s’éteindront très lentement avec le temps. (tous media)

Le dossier de la semaine de l’hebdomadaire Capital est consacré au piratage des données de l’ANR, cette « plus grande fuite de données en Bulgarie qui touche pratiquement l’ensemble de la population active du pays ». (Capital)

Commentaire du Premier ministre au sujet de l’achat des F-16

Lors de la conférence des ambassadeurs, le premier ministre Boïko Borissov a souligné « avoir insisté lui-même pour que le montant intégral, dû pour l’achat des chasseurs F-16, soit payé d’un seul coup avec de l’argent provenant de la lutte contre la contrebande et la corruption, à l’instar de la façon dont les deux réacteurs pour la centrale nucléaire de Béléné avaient été payés ». Il a également expliqué que les sociétés bulgares seraient formées à réparer les avions par le producteur Lockheed Martin avant même la livraison des premiers F-16 en 2023. Ces sociétés bulgares pourraient ainsi réparer non seulement les pièces des chasseurs achetés par la Bulgarie, mais aussi celles d’avions possédés par d’autres pays, a-t-il expliqué. (tous media)

Le Président de la République n’accepte pas que le service du renseignement militaire soit dirigé par une personne civile

Interrogé en marge de la conférence des ambassadeurs, au sujet du nouveau projet de loi d’amendement prévoyant la possibilité de nommer une personne civile à la tête du service du renseignement militaire, le Président de la République a déclaré que ce service doit être dirigé par une personne qui a fait des études militaires et possède une expertise, de l’expérience et un grade militaire. « Ce n’est que si la loi est modifiée et que le service est baptisé « service de l’Information civile » que j’accepterai sa direction par une personne civile. Je tiens à ce que ce soit un militaire de la carrière », a-t-il précisé. Selon certaines sources, cet amendement intervient afin que l’actuel directeur-adjoint de ce service Yanko Zlatanov, ayant fait des études militaires, mais n’ayant travaillé qu’au ministère de l’intérieure et au service d’Etat de sécurité nationale (DANS), puisse être nommé à ce poste. Selon d’autres sources, l’ouverture d’une enquête à l’encontre de deux directeurs de ce service a pour objectif de préparer sa fusion avec le renseignement civil. Cependant, aucun député n’a, à l’heure actuelle, confirmé cette thèse, et le ministre de la défense a dit s’opposer à une telle évolution, en niant l’existence d’un tel projet. (tous media)

La nouvelle commission éthique du GERB commence à fonctionner

La direction du GERB a nommé les membres de la nouvelle commission éthique, dont la création a été annoncée par le président du parti Boïko Borissov lors de la dernière conférence nationale de ce parti. La commission sera présidée par Valentin Radev, député et ancien ministre de l’Intérieur, et aura pour membres les députés Ivelina Vassileva (ancienne ministre de l’Environnement et de l’Eau) et Krassimir Tsipov (ancien vice-ministre de l’Intérieur). La commission éthique du GERB aura pour mission de veiller au respect des normes éthiques et de la discipline au sein du parti. (bTV)

Dépenses des partis politiques pour les élections européennes

Les partis politiques ayant obtenu des sièges au Parlement européen lors des élections de mai dernier ont dépensé au total plus de six millions de leva (trois millions d’euros) pour leur campagne électorale. C’est ce qui ressort des rapports déposés par les partis, les coalitions et les comités d’initiative auprès de la Cour des comptes. Le GERB est en tête en termes de coûts, avec 1 790 956 leva, suivi de près par le PSB, qui a dépensé 1 765 870 leva. Pourtant, le PSB a dépensé plus que le GERB pour des « services médiatiques » : 1 127 471 leva, contre 839 869 leva pour le GERB. Viennent ensuite, en termes de dépenses totales, le MDL (1 442 254 leva), l’ORIM (968 804 leva) et Bulgarie démocratique (468 922 leva). Avec 1 428 600 leva de dépenses totales, « Volonté » se place en premier parmi les partis qui n’ont obtenu aucun siège. (tous media)

Le Parquet demande la destitution de la nationalité bulgare de deux personnes

Le procureur général, Sotir Tsatsarov, a demandé au ministre de la Justice de proposer au Président de la République d’annuler les décrets d’attribution de la nationalité bulgare à un ressortissant égyptien et à un pakistanais. Les deux personnes concernées ont obtenu la nationalité bulgare en 2018, après avoir acheté des obligations souveraines bulgares. Pourtant, ils les ont vendues quelques jours après avoir reçu leur certificat d’investissements, qui a servi pour l’octroi de la nationalité, sans attendre l’expiration du délai légal de deux ans pour maintenir leurs investissements. Pour rappel, en fin juin, M. Tsatsarov a demandé à ce que trois Russes et un Kazakhstanais soient déchus de la nationalité bulgare pour des raisons similaires. (Dnevnik, OffNews, 24 Heures, Svobodna Evropa)

Culture

Plan de conservation du monument de Bouzloudja

La fondation américaine Getty apportera une contribution financière à hauteur de 185 000 dollars pour la réalisation d’un plan de conservation du monument de Bouzloudja, dans le cadre du programme « Keeping it modern ». Ce plan prévoit également la création d’un modèle d’affaires qui devrait permettre au monument de s’autofinancer. Le projet doit être achevé d’ici septembre 2020 par la publication d’un rapport détaillé qui sera accessible en ligne. La presse rappelle que le monument de Bouzloudja est la propriété de l’État et est géré par l’administration régionale de Stara Zagora. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 19/07/2019

Haut de page