Vendredi 19 juin

Coronavirus

Bilan

  • Nombre d’infectés : 3 674 (+ 132 en 24h)
  • Nombre de guérisons : 1 941 (+ 61 en 24h)
  • Nombre de décès : 190 (+ 6 en 24h)

À l’initiative du PSB, le parlement a demandé à l’unanimité au ministre de la Santé, Kiril Ananiev, de présenter, dans un délai de trois mois, un plan d’action sur les conditions de travail et le financement des établissements de soins en cas de situation épidémique d’urgence. Le ministre disposera de six mois pour élaborer également une analyse des hôpitaux et des services de traitement de maladies infectieuses, ainsi qu’un plan pour améliorer leur efficacité.

Politique

Les réactions politiques après la conférence donnée par le premier ministre et son équipe

Plusieurs personnalités politiques, dont les noms ont été évoqués par le premier ministre lors de sa conférence de presse extraordinaire il y a deux jours, ont pris la parole.

Tout d’abord le Président de la République, Roumen Radev a répondu aux attaques contre lui en disant que « personne, à part le gouvernement lui-même, ne peut le discréditer (le gouvernement). À présent, la plus grande menace pour le gouvernement, c’est Boiko Borisov lui-même, avec son comportement et les propos qu’il tient ». Le chef de l’État a affirmé qu’il n’a jamais exprimé « une volonté de former un gouvernement par intérim » et a fait appel à l’ouverture d’une investigation indépendante sur l’authenticité de l’enregistrement audio et des photos qui ont été diffusés dans l’espace public. Enfin, il a rappelé que les agents du Service national pour la protection de hautes personnalités, qui sont soupçonnés d’avoir collaboré à la prise des photos, ont pour responsabilité d’assurer la sécurité du bâtiment, mais ils ne peuvent ni interdire, ni autoriser l’accès des invités du résident de la maison. Voilà pourquoi le Président de la République, qui a plus tôt reconnu la monstruosité de cette atteinte à la vie privée du premier ministre, l’a incité « à reconsidérer son cercle de personnes proches »

Par ailleurs, interrogée sur les allégations contre le Président de la République, qui aurait piloté un drone dans le but de surveiller le premier ministre, la présidente du PSB, Kornelia Ninova a déclaré qu’elle « refuse de commenter des anecdotes, ne perdons pas notre temps ». Selon elle, M. Borisov a laissé la gestion de l’État « dans les mains d’acteurs cachés derrière les coulisses du pouvoir ». Elle a également indiqué que l’immixtion d’intérêts privés d’entreprises dans les affaires de l’État représente un grand danger, et que le gouvernement ne peut pas être renversé à travers la publication de preuves visant à les compromettre, mais bien à travers des politiques et la présentation d’une alternative forte. (tous médias)

L’évolution du projet de centrale nucléaire en Bulgarie

La compagnie russe « Rosatom » sera probablement élue comme investisseur stratégique dans le cadre de l’achèvement de la construction de la centrale nucléaire « Béléné », après accord avec la compagnie française « Framatom » et la compagnie américaine « General Electric », qui deviendraient ses fournisseurs, écrit le journal en ligne Mediapool. Les trois entreprises ont signé un protocole d’entente et vont participer avec une offre commune dans la procédure de passation du marché public, lancée par le gouvernement bulgare et « La compagnie nationale d’électricité ». Selon les conditions du protocole, la compagnie « Rosatom » sera désignée pour être l’investisseur stratégique du projet, « General Electric » deviendra un partenaire et assurera l’installation de turbogénérateurs ainsi que l’équipement de la salle des machines, tandis que la compagnie française « Framatom » fournira l’équipement des systèmes automatisés pour la gestion des processus technologiques. (Mediapool)

Justice

Plamen Bobokov placé en garde à vue, malgré le règlement de sa caution

L’homme d’affaires Plamen Bobokov, inculpé dans le cadre de l’affaire de l’importation illégale de déchets, a été placé en garde à vue pour 72 heures, alors qu’il avait payé sa caution d’un million de leva. L’avocate de M. Bobokov avait introduit un recours en justice contre la caution, auquel le tribunal n’a pas fait droit. La somme a ensuite été versée le jour même de réception de la notification du tribunal, mais ceci n’a pas empêché que M. Bobokov soit placé en garde à vue le lendemain. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 19/06/2020

Haut de page