Vendredi 19 novembre

Coronavirus

Bilan

• Personnes contaminées : 668 363 (+ 2 785 en 24h, dont 82,94% non-vaccinés)
• Guérisons : 532 234 (+ 4 484 en 24h)
• Décès : 26 985 (+ 145 en 24h, dont 91,03% non vaccinés)
• Hospitalisations : 7 414 (dont 775 en soins intensifs)
• Vaccins administrés : 3 152 490 (+ 24 055 en 24h)
• Personnes avec un parcours vaccinal complet : 1 673 851
• Personnes avec 3ème dose de vaccin : 55 589

Élections

Le ministre de l’Intérieur : « La Turquie fait de l’ingérence dans les affaires intérieures bulgares ! »

Lors d’une conférence de presse, ayant pour objectif de présenter les résultats de l’activité de cette institution contre les fraudes électorales, le ministre de l’Intérieur Boïko Rachkov a accusé la Turquie d’ingérence dans les élections de dimanche dernier. « Nous avons été témoins d’un comportement de la part d’autorités représentatives en Turquie, qui à partir du moment où il concerne les processus politiques en Bulgarie, peut être interprété comme une ingérence dans les affaires intérieures bulgares », a-t-il déclaré. « Ce que je sais, je le sais de publications dans les media turcs », a ajouté le ministre en citant des appels à « la mobilisation pour ne pas être assimilés », parus dans la presse turque : « Un Turc, candidat à la présidence de la République en Bulgarie », « Une voix forte depuis la patrie ancestrale », « La Turquie vers les terres de ses aïeux ». M. Rachkov a cité également les propos d’un représentant de la Fédération des expatriés des pays balkaniques : « Nous devons apporter un soutien politique à nos frères là-bas ».

M. Rachkov a aussi indiqué que lors de sa visite à Kardjali (Sud), des citoyens bulgares d’origine turque s’étaient plaints devant lui d’avoir été menacés que s’ils ne votaient pas pour le MDL, les Bulgares allaient changer à nouveau leurs noms. « Vous vous rendez compte, au XXIe siècle ! », s’est exclamé le ministre. (tous media)

La Turquie convoque l’Ambassadeur bulgare à Ankara

Hier soir, l’Ambassadeur bulgare à Ankara, Anguel Tcholakov, a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères. La partie turque a réfuté les accusations formulées par le ministre de l’Intérieur, Boïko Rachkov, selon lesquelles les institutions turques se sont immiscées dans les élections en Bulgarie. La Turquie a également exprimé son « incompréhension » de la convocation de l’Ambassadrice turque au ministère bulgare des Affaires étrangères plus tôt dans la journée, et a déclaré qu’elle s’attendait à ce que le scrutin ne soit pas instrumentalisé à des fins de politique intérieur bulgare.

Des manifestants se sont rassemblés, hier soir, devant l’Ambassade de Turquie à Sofia pour exprimer leur mécontentement provoqué par les affirmations d’immixtion de ce pays dans le scrutin bulgare. Certains manifestants ont tenté de percer le cordon d’agents de police qui entourait l’ambassade. (tous médias)

Roumen Radev et Anastas Guérdjikov ont débattu sur le plateau de la télévision nationale de l’actualité politique en Bulgarie

Hier pour la première fois depuis le début de la campagne électorale, les deux candidats à la présidentielle, Roumen Radev et Anastas Guérdjikov se sont affrontés dans le cadre d’un débat diffusé à la télévision nationale, BNT. M. Radev et M. Guérdjikov ont échangé leurs points de vue sur différents sujets : politique étrangère, crise sanitaire, réforme judiciaire et constitutionnelle etc. Sur certains points, dont notamment l’adhésion de la Macédoine du Nord à l’UE, les deux ont exprimé des opinions quasi identiques en affirmant qu’il faut avant tout garantir le respect du traité de bon voisinage et les droits des citoyens bulgares, avant d’ouvrir la voie vers les négociations. En ce qui concerne les relations avec Russie, le président Radev a formulé la thèse selon laquelle il convient mieux d’adopter une approche plus pragmatique dans la politique étrangère, tandis que selon M.Guérdjukov « nous ne devons pas subir cette attitude de la Russie qui comme pour la Biélorussie, nous considèrent comme un territoire à moitié russe ».

La gestion de l’épidémie a été le domaine où les avis des deux candidats divergeaient le plus. Même si les deux sont vaccinés et défendent la vaccination en tant qu’un bon moyen d’assurer la protection de la population, M. Guérdjikov a exprimé son mécontentement face à l’introduction du certificat vert, qui selon lui crée une contrainte chez les citoyens qui doivent se faire vacciner. M. Radev a expliqué que l’alternative au certificat vert était le confinement total et que l’introduction du certificat a permis aux entreprises et aux commerces de poursuivre leurs activités.

Enfin, en ce qui concerne la réforme dans la justice, M. Guérdjikov a recommandé d’éviter « la personnalisation » du problème lié au parquet, tout en avouant que la personnalité du procureur général actuel est controversée. M. Radev a rappelé que les problèmes au sein du Ministère public bulgare sont systématiques, le point principal étant le manque d’un mécanisme efficace de contrôle sur le travail du parquet et d’enquête contre le procureur général en cas d’une infraction commise par celui-ci.

Les deux candidats ont néanmoins formulé l’espoir qu’un gouvernement régulier pourra entrer bientôt en fonctions et ont incité les partis politiques à poursuivre le dialogue et de chercher l’entente. (BNT, Capital, Svobodna Evropa, Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français. Retour ligne automatique
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 22/11/2021

Haut de page