Vendredi 2 avril

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 346 327 (+ 3 694 en 24h)
• Nombre de guérisons : 262 095 (+ 2 534 en 24h)
• Nombre de décès : 13 313 (+ 116 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 10 152 (dont 747 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 486 002 (+13 559 en 24h)

La Bulgarie recevra 1 259 728 doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech dans les prochains trois mois

Le premier ministre a annoncé que la Bulgarie recevra 1 259 728 doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, répartis dans les trois prochains mois. L’accord sur la distribution des doses supplémentaires a été trouvé suite aux négociations menées entre 19 pays. Les vaccins font partie de la livraison accélérée de 10 millions de doses pour le deuxième trimestre de 2021, négociée entre la Commission européenne et l’entreprise. Selon le premier ministre, grâce aux nouvelles livraisons, on pourra dépasser le seuil de 50 % de la population vaccinée au mois de juin.

« La Bulgarie recevra 1 259 728 doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, répartis dans les prochains trois mois. Cela a été rendu possible grâce à 19 États membres ayant exprimé leur volonté d’aider, à travers un mécanisme de solidarité, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Lettonie et la Slovaquie. Hier, le Comité des représentants permanents (COREPER) a confirmé la décision selon laquelle les quantités supplémentaires seront réparties entre les pays éprouvant des difficultés du fait de retards de livraisons de vaccins de la part de l’entreprise « AstraZeneca ». « (…) Nous sommes très reconnaissants au premier ministre portugais et à la Présidence portugaise du Conseil de l’UE pour l’énorme travail et pour les résultats acquis. Grâce aux collègues du Conseil européen, au président Charles Michel et à la présidente de la Commission européenne, Ursula fon der Leyen, nous avons adopté une approche unifiée des négociations avec les compagnies pharmaceutiques, sans laquelle plusieurs pays auraient été mis en difficulté. Mais nous avons montré que l’union fait la force. C’est seulement quand l’UE est unie, qu’elle peut être forte. J’ai toujours dit que l’adhésion de la Bulgarie à l’UE est la meilleure chose jamais arrivée à la Bulgarie. Nous nous sommes entraidés dans un moment difficile, et nous avons montré la force de la solidarité européenne », a précisé le premier ministre sur sa page Facebook.

Politique

L’ancien directeur de la Banque bulgare pour le développement aurait acheté irrégulièrement une maison en Grèce

L’Association BOETS (« Combattant ») a publié des enregistrements audio et leurs transcriptions, avec des conversations présumées entre l’ancien directeur de la Banque bulgare pour le développement (BBD), Stoïan Mavrodiev, et l’homme d’affaires et ancien député du parti tsariste NDSV, Dimitar Lambovski, indiquant l’achat et la vente irrégulières d’une maison, des conflits d’intérêts, ainsi que des dépendances politiques. Selon ces enregistrements, D. Lambovski aurait vendu une maison en Grèce pour 600 000 euros à une société off-shore appartenant à S. Mavrodiev, dont 50 000 auraient été transférés en Grèce par le chauffeur de ce dernier et payés en liquide, en violation des législations bulgare et grecque. L’année dernière, S. Mavrodiev a nié disposer d’une maison en Grèce.

Les deux hommes discutent aussi de la possibilité pour la BBD de financer des projets énergétiques de D. Lambovski. La conversation laisse également entrevoir des liens étroits entretenus par Mavrodiev avec le premier ministre Boïko Borissov et le député du MDL Delyan Peevski. « Ce matin, on a parlé avec Chichi (N.B. surnom informel par lequel certaines personnalités publiques se réfèrent à D. Peevski), nous ne les laisserons pas passer, pas d’élections anticipées. Le mandat jusqu’à la fin », aurait dit Mavrodiev. Capital rappelle que la BBD avait octroyé des prêts importants allant jusqu’à 100-150 M de leva à des entreprises liées au MDL et à D. Peevski. (Capital, Svobodna Evropa)

Élections

Gallup : le prochain parlement serait composé de 7 forces politiques

Sept partis/coalitions pourraient entrer dans le nouveau parlement si les élections avaient lieu aujourd’hui, indique une étude réalisée par Gallup International et diffusée le dernier jour avant l’entrée en vigueur de l’interdiction de diffusion de sondages d’opinion à la veille et durant le jour du scrutin. Réalisée du 24 au 31 mars auprès de 1 013 Bulgares majeurs, l’enquête souligne la difficulté toute particulière de prévoir le taux de participation : 50% d’après les réponses des personnes interrogées, mais, si l’on tient compte du nombre officiel des électeurs (6,3 millions environ), ce taux devrait être nettement inférieur, de l’ordre de 40%. Gallup prévoit qu’entre 2,6 et 2,9 millions électeurs se rendront aux urnes.

28,2% voteraient pour le GERB et 20,8% pour le PSB. 12,9% déclarent leur intention de soutenir « Il y a un tel peuple » et 12,7% de voter en faveur du MDL, étant précisé qu’à ce stade, il est pratiquement impossible de déterminer lequel de ces deux partis se classerait troisième. « Bulgarie démocratique » arrive en 4e place avec un score de 6,1%, suivie par la formation « Lève-toi ! Les mafieux dehors ! » avec 5,2% et l’ORIM avec 4,4%. Cependant, les derniers jours et heures peuvent changer la donne, et permettre à d’autres forces, comme la coalition Volonté-FNSB (3%), d’entrer au parlement, notamment en cas d’un taux de participation particulièrement bas. (bnr.bg)

PNG

« La mesure de la température corporelle ne peut pas servir de motif pour empêcher une personne de voter », déclare le porte-parole de la CEC Dimiter Dimitrov

Il y a 6 895 candidats pour les 240 sièges du parlement, soit près de 30 candidats pour un siège, a indiqué le porte-parole de la Commission électorale centrale (CEC) Dimiter Dimitrov. Pour l’instant, la CEC ne dispose pas de données quant au nombre des personnes faisant l’objet de mesures anti-Covid (malades ou en quarantaine à domicile, personnes contact, etc.), ces statistiques étant centralisées par les administrations municipales. Il n’y a pas d’interdiction explicite pour les personnes mises en quarantaine de se rendre dans un bureau de vote ordinaire pour voter, a précisé M. Dimitrov. « J’espère que ce seront des cas très, très rares. Mais le bureau de vote ne pourra pas refuser d’accueillir leur vote au motif qu’elles sont en quarantaine », a-t-il ajouté. « La CEC n’a pas donné d’instructions aux bureaux de vote de mesurer la température des électeurs, mais rien ne l’interdit. Toutefois, la mesure de la température corporelle par décision des autorités locales ne peut pas conduire à la privation d’un électeur de son droit de vote », a conclu le porte-parole de la CEC. (bnr.bg)

Le président de la République appelle les Bulgares à voter le 4 avril

« Je m’adresse à vous tous, Bulgares en âge de voter : pensez, jugez et votez. Ce dimanche, tout dépend de vous » déclare le Président de la République dans son allocution habituelle avant les élections législatives.

« A qui dois-je confier mon futur ?, c’est la question qui devrait définir notre choix. Celui à qui nous allons confier le Trésor public, pourra dépenser les fonds pour défendre, ou au contraire, pour limiter notre liberté. En grande partie, c’est de lui que dépendra si les médias publics nous dirons la vérité, si nous pourrons compter sur une justice rapide et équitable, si l’État nous viendra en secours quand nous en avons besoin. Enfin, notre choix définira si nos enfants resteront en Bulgarie ou bien s’ils iront chercher leur bonheur loin de la Patrie. C’est de nous que dépend le fait que nos petits-enfants parleront avec nous en langue bulgare (…) C’est la fin d’un mandat émaillé de scandales et de révélations, et marqué par des manifestations et une crise économique. La confiance dans la précédente Assemblée nationale s’est écroulée (…) La peur n’est pas une issue. Il est temps de tirer un trait. Il est venu le temps des idées nouvelles, des personnes nouvelles et de la confiance nouvelle dans les institutions (…) Celui qui ne vote pas, laisse le destin de sa Patrie et celle de ses proches au hasard, au choix d’autrui ; au vote acheté ou contrôlé, qui sont une triste réalité depuis des années. Voilà pourquoi je m’adresse à vous tous, Bulgares en âge de voter : pensez, jugez et votez. Ce dimanche, tout dépend de vous » (Dnevnik, president.bg)

Énergie

Un sénateur tchèque et le Fonds anticorruption ont porté plainte contre le refus du Parquet d’enquêter sur la vente de la centrale thermique de Varna

Le sénateur tchèque Lukáš Wagenknecht et l’organisation « Fonds anticorruption » ont déposé une plainte contre le refus du Parquet de Sofia d’enquêter sur de possibles irrégularités autour de la vente de la centrale thermique de Varna à une société contrôlée par le président d’honneur du MDL, Ahmed Dogan. Le sénateur et l’ONG estiment qu’il y a des signes d’abus, dont la conclusion intentionnelle d’une transaction désavantageuse pour l’État bulgare, l’évasion fiscale ou encore le blanchiment d’argent.

Pour mémoire, en 2006, l’entreprise publique tchèque CEZ a acheté la centrale pour 206 millions d’euros, puis elle l’a revendue en 2017 pour 48,5 millions d’euros à la société Sigda, détenue par le fils et la fille de Danaïl Papazov, ancien directeur du port de Varna et ex-ministre dans le gouvernement de Plamen Orecharski. En août 2018, A. Dogan a acquis 70% du capital de Sigda (pour un prix non-révélé), et la centrale a commencé à recevoir des millions de leva de la part de l’État bulgare pour maintenir la « réserve froide » (destinée à satisfaire les besoins en énergie en cas de rupture ou de pic de la demande), explique le Fonds anticorruption. En fin 2020, le parquet bulgare a conclu qu’il n’y avait pas d’irrégularités, mais en janvier dernier, le parquet tchèque a lancé une enquête sur des pertes éventuelles d’un montant de 323 millions d’euros au détriment de CEZ. (Dnevnik, Club Z, Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 02/04/2021

Haut de page