Vendredi 20 juillet (16-20 juillet)

Politique

Les mesures d’euthanasie des animaux contaminés par la peste des petits ruminants (4 000 animaux abattus dans 6 villages) ont provoqué des protestations massives dans les régions de Bourgas et Yambol. Les associations des producteurs d’ovins et de caprins, soutenues par la dirigeante du PSB Kornelia Ninova, sont venues protester mercredi devant le Conseil des ministres contre les mesures drastiques et les compensations jugées insuffisantes (entre 190 et 300 leva par animal euthanasié). La réaction du gouvernement était d’annoncer la révocation du vice-ministre de l’agriculture Tsvetan Dimitrov et des chefs des directions de l’élevage et des paiements directs au ministère de l’agriculture, ainsi que d’un conseiller du ministre Porojanov. (tous media)

Réfutant les rumeurs de bioterrorisme, le vice-premier ministre Valeri Simeonov a indiqué qu’il fallait chercher l’origine de la maladie dans le trafic illicite d’animaux. Il existe un tel trafic entre ressortissants bulgares et turcs dans la Strandja et il n’est pas possible que les animaux aient franchi tout seuls la clôture le long de la frontière, a-t-il affirmé. M. Simeonov a saisi la DANS en vue d’enquêter sur l’éclatement et les foyers de l’épidémie. (Standart)

Le ministère de l’Intérieur a interdit l’accès aux zones concernées par la peste. Mais les protestations reprenant de plus belle, jeudi, le centre de crise a suspendu l’euthanasie jusqu’à réception des résultats écrits des analyses effectuées dans un laboratoire en France. A la recherche d’un soutien politique, les ministres de l’intérieur et de l’agriculture demandent à être auditionnés par le parlement. Lors d’une conférence de presse donnée à Bruxelles, le commissaire à la santé et la sécurité des aliments Vytenis Andriukaitis a soutenu les mesures prises par les autorités bulgares en vue d’endiguer la prolifération de la maladie en Bulgarie du Sud et a jugé bonne la coordination entre les services vétérinaires bulgares et turcs. (tous media)

Le Tribunal administratif de Sofia a repoussé la plainte du député socialiste Kristian Viguenine contre l’ordonnance de l’Agence bulgare pour la sécurité des aliments de procéder à l’euthanasie des ovins et des caprins chez lesquels le virus de la peste a été dépisté. Selon le juge, le député n’a pas présenté des éléments susceptibles de prouver son « intérêt à agir direct et immédiat ». (tous media)

Des députés du parti du vice-premier ministre Valeri Simeonov (Front national pour le salut de la Bulgarie, composante de la coalition des Patriotes unis) ont protesté contre des amendements à la Loi sur la privatisation et le contrôle postprivatisation, introduits par Ataka (« sous la suggestion du GERB », souligne M. Simeonov) et adoptés jeudi en seconde lecture par le parlement. Selon les nouvelles dispositions, qui auront un effet rétroactif, les engagements assumés par l’acquéreur d’une entreprise privatisée auront désormais une force contraignante pendant cinq ans au lieu de dix. Un peu plus tôt, M. Simeonov lui-même avait dénoncé « une démarche au service des frères Kiril et Gueorgui Domoustchiev » et menacé de quitter le gouvernement si les amendements étaient retenus. La semaine dernière, l’Etat avait obtenu gain de cause dans l’action engagée à la demande de M. Simeonov contre les frères Domoustchiev au sujet d’une sentence arbitrale leur permettant de modifier a posteriori leur contrat de privatisation de la marine marchande (BMF). Capital consacre à ce thème une analyse intitulée « Le cadeau arrogant ». (tous media)

Commentant la situation au sein des Patriotes unis, le vice-premier ministre et ministre de la défense Krassimir Karakatchanov, leader de l’ORIM, une autre composante des Patriotes unis, a indiqué que le grand objectif était de chercher à voir les choses autour desquelles les Patriotes unis peuvent s’unir au nom de l’Etat et non pas « les mille autres choses qui nous séparent – à commencer par les conventions sur le genre pour aboutir à ces amendements à la loi sur la privatisation ». « La vie est un compromis », a conclu M. Karakatchanov en se disant sûr que cette nouvelle tension au sein de la coalition serait surmontée. Alors que le président du groupe parlementaire des Patriotes unis, Volen Siderov (Ataka), a ouvertement accusé M. Simeonov de travailler au profit du MDL et du PSB. (dnevnik.bg)

Le Saint Synode s’est déclaré à son tour contre les amendements à la loi sur les cultes qui prévoient un nouveau modèle de financement des cultes traditionnels en Bulgarie et des mesures contre l’extrémisme religieux. La direction de l’Eglise orthodoxe de Bulgarie indique que le régime de financement actuel définit clairement les subventions versées aux organisations religieuses et ne crée pas de problèmes. Les métropolites s’opposent également à l’idée de faire contrôler par l’Etat les dons destinés aux cultes. (Sega)

Sécurité

26 migrants clandestins et 2 passeurs ont été interpellés à Dragoman (Ouest), près de la frontière serbe. Les gardes-frontières ont été salués pour leur vigilance par le premier ministre Borissov. (tous media)

Un avion privé a quitté l’aéroport de Sofia en direction de la Grèce sans passer par un contrôle aux frontières. Les autorités de l’aéroport indiquent une erreur humaine. (tous media)

Justice

Siméon de Saxe-Cobourg Gotha a perdu définitivement 141,5 Ha du terrain entourant le palais de Vrana (l’exploitation agricole du palais). En outre, il a été condamné à payer 160 000 leva de frais et dépens, selon l’arrêt définitif rendu par la Cour suprême de cassation. (Sega)

Quatre ans après les faits, la Commission de lutte contre la corruption a établi que Neli Kordovska, ancienne directrice de la Surveillance prudentielle à la Banque nationale de Bulgarie, a été en conflit d’intérêt quand elle a retiré de la KTB son dépôt de 65 000 euros après les heures de travail et à la veille (19 juin 2014) de la mise sous tutelle de cette banque (le matin du 20 juin). Une amende de 7 000 leva lui a été infligée. (24 Tchassa)

Le 27 juillet, la Cour constitutionnelle va se prononcer sur la Convention d’Istanbul. Saisis par le PSB, les juges auront à statuer si le texte de la convention contredit ou non la Constitution. (tous media)

Concurrence

La Commission pour la protection de la concurrence n’autorise pas la société bulgare Inercom à acquérir les actifs bulgares de CEZ. Selon le régulateur, il existe un risque de concentration susceptible d’influer sur le marché d’électricité puisque la société de Guinka Varbakova est présente depuis des années au niveau du commerce d’énergie électrique verte. La décision peut faire l’objet d’un appel devant la Cour administrative suprême dans un délai de 14 jours à compter de sa notification. (tous media)

Par une autre décision, prise quelques minutes après celle sur CEZ, la Commission pour la protection de la concurrence n’a pas autorisé le groupe PPF du milliardaire tchèque Petr Kellner à acquérir Nova TV. Au même motif : risque de concentration vu le grand nombre de media contrôlés par le groupe tchèque. (tous media)

Economie

Le groupe chinois Hainan Airport, le candidat retenu à l’issue de l’appel d’offres relatif à la mise à concession de l’aéroport de Plovdiv, ne signera pas le contrat avec l’Etat bulgare. La nouvelle a été officiellement annoncée jeudi par leur représentant Assen Vassilev. La raison avancée est l’impossibilité de la holding de terminer à temps les procédures internes de concertation du dossier. En juin, le groupe avait déjà demandé un prolongement d’un mois du délai initial prévu pour la signature du contrat. Et début juillet, le fondateur et propriétaire majoritaire du groupe avait trouvé la mort lors d’un déplacement touristique en Europe. Maintenant, le ministère des transports aurait à faire appel au deuxième candidat retenu, un consortium créé entre l’entreprise bulgare de transport PIMK et la Zone économique Trakia. (dnevnik.bg)

Le 12 juillet, la société de droit autrichien BT Invest, propriétaire majoritaire de Bulgartabac Holding, a vendu sa part dans cette holding à Woodford Establishment (33%) et Stiga Anstalt (14,75%). Ainsi, BT Invest, qui avait signé le contrat de privatisation de Bulgartabac, n’aura plus de participation dans la holding. Il n’y a pas d’information sur les deux sociétés acquéreuses, immatriculées au Liechtenstein, mais des media estiment qu’elles sont contrôlées par le député MDL Delian Peevski. (Capital, Standart)

La marque bulgare Dika, récemment acquise par l’homme d’affaires Eduardo Miroglio, ouvrira des boutiques dans le Sud de la France, à Saint-Etienne, Montpellier, Grenoble et Toulouse. Les vêtements de la marque seront fabriqués sur deux sites en Serbie, à Dimitrovgrad et Pirot. Dika dispose actuellement de dix boutiques en Bulgarie. Elle est connue également en Russie et en Géorgie. (Standart)

Media

La Radio Free Europe/ Radio Liberty a annoncé ses plans de rouvrir en décembre prochain ses sections en Bulgarie et en Roumanie. La section en Bulgarie avait été fermée en 2004 et celle en Roumanie en 2008. (dnevnik.bg)

Un nouveau rapport de Reporters sans frontières sur le journalisme d’investigation en Bulgarie pointe le député MDL et magnat médiatique Delian Peevski et le gouvernement bulgare comme tout particulièrement responsables du non-aboutissement des investigations en matière de corruption, même quand celles-ci sont menées par des journalistes motivés. (Sega)

Europe

Le Conseil des ministres a donné mandat au ministre des finances Vladislav Goranov d’introduire à la BCE une demande de coopération rapprochée. Cette demande est considérée comme une formalisation de la demande bulgare d’adhésion à l’Union bancaire et au mécanisme MCE II. Interview de M. Goranov dans Capital sur les chances de la Bulgarie d’intégrer à terme la zone euro. (tous media)

Mondial 2018

« Un champion mérité et un finaliste digne sous le ciel en pleurs de Moscou » : titre de 24 Tchassa.

Vladislav Stoyanov, footballeur : « Evidemment, en Bulgarie, qui sympathisait aux Croates en raison du lien balkanique, il y aura beaucoup de gens qui ne seraient pas d’accord [avec la victoire des Français]. […] Toutefois, il est incontestable que le titre 2018 était mérité et s’est envolé vers Paris. Au lieu de bouder et de chercher à ironiser les Français, il serait mieux de voir la contribution bulgare dans la victoire française. Parce que c’est après notre victoire mémorable de 2:1 au Parc des Princes que la fédération de football française a retroussé les manches pour créer la structure efficace qu’on voit aujourd’hui. » (Standart)

Miroslav Guerassimov, journaliste : « La victoire des immigrants. Le succès de la France a démontré que les nouveaux venus peuvent non seulement être intégrés, mais devenir des idoles. La prophétie de Pelé qu’une équipe africaine remporterait la Coupe avant l’avènement du 21e siècle ne s’est pas réalisée, mais on peut considérer que le titre de champion accordé à la France est également une victoire pour l’Afrique ».

Dernière modification : 20/07/2018

Haut de page