Vendredi 22 novembre

Politique

Lozan Panov : « Cynisme sans limites »

Hier, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n’a pas examiné la pétition des juges de tout le pays (près de 200 signataires à la date du 21 novembre) demandant au ministre de la justice Danaïl Kirilov et à Ivan Guechev, élu au poste de procureur général, de s’excuser publiquement pour leur comportement arrogant et conflictuel lors de la procédure d’élection. Les juges demandent aussi que des sanctions disciplinaires soient infligées à M. Guechev pour son comportement envers la membre du CSM Atanaska Dicheva, qui s’était sentie menacée par ses propos. Selon Boyan Magdalintchev, président du CSM, c’est le ministre de la justice qui détermine et valide l’ordre du jour. Dans une lettre adressée au ministre Kirilov, le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov, membre de droit du CSM, a demandé pourquoi la pétition des juges a été ignorée. Devant des journalistes, M. Panov a qualifié la situation de « cynisme sans limites ». (capital.bg)

La Commission anti-corruption a besoin d’être « réveillée », estime Sotir Tsatsarov

Le procureur général Sotir Tsatsarov, proposé par la majorité aux fonctions de chef de la Commission de lutte contre la corruption, a présenté hier, devant le groupe parlementaire des Patriotes unis, des éléments de son programme. Les députés ont exprimé leur accord avec la position de M. Tsatsarov sur sept points qui nécessiteraient des modifications à la loi régissant le fonctionnement de la commission : (i) décharger la commission de certaines compétences « policières » étrangères à sa vocation ; (ii) réduire le champ des personnes vérifiées pour conflit d’intérêt dans un souci d’optimisation de la charge administrative ; (iii) transférer une partie des compétences de la commission en matière de conflits d’intérêts sur les collectivités locales qui créeraient leur propres commissions de conflits d’intérêts ; (iv) élection des membres de la commission par l’Assemblée nationale (aujourd’hui ils sont proposés par le président de la Commission et approuvés par les députés) ; (v) réduction des effectifs de la commission, jugés pléthoriques par M. Tsatsarov (422 agents au total et seulement 32 agents dans la direction de lutte contre la corruption). (tous media), etc. (tous media)

Le gouvernement accordera 2,7 millions de leva pour le traitement de l’eau à Pernik

Le gouvernement accordera 2,7 millions de leva pour la reconstruction des épurateurs de l’installation de traitement de l’eau qui dessert la ville de Pernik et les villages avoisinants. C’est ce qui ressort de la rencontre qui a réuni le premier ministre, Boïko Borissov, le ministre des Finances, Vladislav Goranov, le vice-ministre du Développement régional, Nikolay Nankov, et le maire de Pernik, Stanislav Vladimirov. Cette décision fait suite aux plaintes des résidents de Pernik portant sur la qualité de l’eau potable après la mise en place des restrictions d’eau.

Aujourd’hui, M. Vladimirov a été également reçu par le procureur général, Sotir Tsatsarov, et son adjoint, Ivan Guéchev, pour discuter de l’enquête lancée par le Parquet sur les circonstances ayant conduit à la crise de l’eau à Pernik. De son côté, le PSB a envoyé une lettre au président de la Commission pour la régulation de l’énergie et des eaux, pour lui demander d’enquêter sur l’entreprise chargée de la distribution de l’eau à Pernik. (Dnevnik, Sega)

La suite à la demande d’annulation des résultats électoraux, faite par Maja Manolova.

La Cour administrative de Sofia a ordonné des expertises portant sur des résultats électoraux à l’issue des élections municipales à Sofia. L’ex-candidate au poste de maire, Maja Manolova avait introduit un recours en justice demandant l’annulation des résultats, après avoir constaté de graves infractions lors des élections (bulletins invalides, achat de voix). Deux experts vont calculer les résultats des deux candidates sur la base des originaux et des copies certifiées des procès-verbaux et vont vérifier si le résultat obtenu est identique à celui qui a été publié par la Commission électorale de Sofia (CES) et par la Commission électorale centrale (CEC). Dans un deuxième temps, les experts vont comparer le nombre de personnes en âge de vote inclus dans les listes électorales de la CEC au premier et au deuxième tour avec le nombre d’électeurs annoncé sur le site Internet de l’institution. Enfin, ils vont examiner combien de personnes, parmi ceux qui ont rempli une déclaration leur permettant de voter ailleurs, sont bien inclus dans le procès-verbal officiel de la CES et quel est le nombre réel. Et c’est seulement après avoir analysé les résultats de ces expertises, que la Cour décidera si elle va procéder au comptage des bulletins invalides.

Europe

Maria Gabriel élue première vice-présidente du Parti populaire européen

Maria Gabriel, la commissaire européenne en charge de l’économie et de la société numériques, a été élue au poste de première vice-présidente du Parti populaire européen (PPE). Lors des élections au Congrès du PPE, qui s’est tenu à Zagreb, Maria Gabriel a été soutenue par 442 délégués nationaux, contre 440 voix pour du député européen David McAllister. La future commissaire européenne à l’innovation et à la jeunesse s’est fixée trois objectifs à atteindre pendant son nouveau mandat : (i) la consolidation du rôle du parti dans le domaine du développement de la technologie et des innovations ; (ii) l’intensification du travail sur la question de l’élargissement de l’UE vers les Balkans occidentaux et (iii) la lutte pour plus de parité et d’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les secteurs de l’économie et de la vie sociale. Le premier ministre bulgare, également président du parti GERB, s’est félicité de cette victoire de Mme Gabriel, en reconnaissant dans sa victoire l’appréciation envers son parti politique et envers la Bulgarie.

Dernière modification : 22/11/2019

Haut de page