Vendredi 23 avril

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 394 594 (+ 1 681 en 24h)
• Nombre de guérisons : 321 400 (+ 3 192 en 24h)
• Nombre de décès : 15 721 (+ 103 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 8 309 (dont 781 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 698 517 (+ 22 016 en 24h)

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 mai

Selon le ministre sortant de la Santé, Pr Kostadin Anguelov, l’état d’urgence sanitaire, qui expire le 30 avril, sera probablement prorogé jusqu’au 30 mai, sur proposition de l’inspecteur général de santé, Pr Anguel Kountchev. Pr Anguelov a également déclaré que la Bulgarie sort progressivement de la troisième vague de l’épidémie de Covid-19, mais que les mesures antiépidémiques doivent rester en place pendant encore au moins deux mois, avant d’atteindre l’immunité collective. Pour sa part, le chef du centre opérationnel de crise, Pr Ventsislav Moutaftchiyski, s’est montré plus pessimiste, et appelle les Bulgares à célébrer les Pâques orthodoxes de manière responsable.

Avec 460 cas sur 100 000 personnes, la Bulgarie occupe actuellement la 14e place au sein de l’Union européenne et de l’Espace économique européen en termes du taux d’incidence. Pourtant, elle est à la deuxième place en termes du taux de mortalité (26 sur 100 000), derrière la Hongrie. Selon une analyse réalisée par le magazine The Economist, la Bulgarie est deuxième dans le monde en termes du nombre de décès excédentaires au cours de la pandémie (338 sur 100 000).

Les autorités sanitaires ont annoncé que des « corridors verts » permettant à chaque personne qui le souhaite de se faire vacciner, seront établis entre le 30 avril et le 9 mai, période de plusieurs fêtes. Les trois vaccins proposés seront ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca, une décision sur l’usage du vaccin de Janssen n’ayant pas encore été prise. Lundi prochain, les inspections régionales de santé devront informer le Ministère de la Santé sur les adresses et les heures de travail des points de vaccination. (tous médias)

Politique

Le GERB, incapable d’obtenir les soutiens nécessaires pour former un gouvernement, rend son mandat au Président de la République

Ce matin, à l’issue d’une réunion de la commission exécutive du GERB, le premier ministre sortant Boïko Borissov a annoncé que son parti renonce à faire voter par le parlement la composition de leur nouveau gouvernement, étant donné l’« hostilité » des autres forces politiques envers le GERB. Deux heures plus tard, lors d’une cérémonie très brève à la présidence de la République, le candidat désigné aux fonctions de premier ministre, Daniel Mitov, a rendu le mandat. « La Bulgarie a besoin d’un gouvernement stable, nommé par le parlement bulgare sur la base de principes et de priorités partagés », a déclaré à cette occasion le président Roumen Radev, tout en annonçant son intention de remettre dans les prochains jours le deuxième mandat de formation de gouvernement à la deuxième force politique, « Il y a un tel peuple » (ITP).

« Chaque chose en son temps. Il faut recevoir d’abord le mandat, ensuite nous parlerons », a souligné le président du groupe parlementaire d’ITP, Tochko Yordanov, en réponse aux journalistes. « Qu’est-ce qui n’est pas clair là-dedans ? Nous ne dirons tout simplement rien avant cela », a-t-il ajouté. (tous media)

Le parlement inscrit, dans son règlement d’organisation, l’audition obligatoire en commission du procureur général, tous les trois mois

Pour économiser du temps et à titre provisoire, la 45e Assemblée nationale a décidé de travailler selon le règlement d’organisation de la précédente législature. Toutefois, des modifications à certaines règles ont été apportées et approuvées par les députés. Un contrôle « éclair », avec des questions directement posées au premier ministre (ou à ses adjoints) en salle plénière, aura lieu le premier jeudi du mois, rétablissant ainsi une ancienne pratique, supprimée en 2014. Les projets de loi, soumis par les députés, devront également passer par une procédure de concertation publique, à l’instar des projets initiés par le gouvernement. Au moins 121 députés (sur un total de 240) doivent participer au vote des lois, afin de mettre fin à la pratique vicieuse de la précédente législature, lorsque des textes de loi étaient adoptés avec parfois seulement 80 voix. Afin d’être examinés par les commissions parlementaires compétentes, les projets de loi devront être soumis au moins 72 heures à l’avance. Les séances plénières seront diffusées en direct sur les réseaux sociaux. Le contrôle parlementaire continuera d’être diffusé sur BNT 2, comme auparavant. Les journalistes auront de nouveau accès aux couloirs du parlement.

Sur proposition de « Bulgarie démocratique », la commission juridique entendra le procureur général tous les trois mois. La question ayant suscité un débat, les députés ont admis, avec les voix du MDL, du GERB et du PSB, la règle selon laquelle les présidents des cours suprêmes devront également comparaître devant la commission juridique tous les trois mois. (tous media)

Un professeur d’université licencié en raison de sa position contre le gouvernement

Des étudiants et des professeurs de l’Université d’économie nationale et mondiale à Sofia recueillent des signatures pour une pétition en soutien au professeur de journalisme Martin Ossikovski, licencié il y a quelques jours pour avoir exprimé des opinions critiques à l’égard du gouvernement. L’origine de cette histoire remonte au 2 avril, soit le dernier jour de la campagne électorale, lorsque le professeur avait publiquement exprimé son désaccord avec la visite du premier ministre, Boïko Borissov, dans les locaux de l’université. M. Ossikovski a également rappelé que c’était justement sous le gouvernement actuel que cette université avait fait face à une crise financière et de réputation, l’État ayant manqué à ses obligations de cofinancer la construction d’un nouveau bâtiment. En signe de protestation, M. Ossikovski a démissionné volontiers de plusieurs postes de direction, tout en restant professeur, avant d’être licencié cette semaine, les motifs évoqués étant d’ « avoir porté atteinte au prestige de l’université ». L’Association des journalistes européens en Bulgarie, ainsi que l’Union des journalistes bulgares, se sont également solidarisées avec le Pr Ossikovski et ont demandé à ce qu’il soit rétabli dans ses fonctions. (Dnevnik, Mediapool, Club Z, Svobodna Evropa)


Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 23/04/2021

Haut de page