Vendredi 25 août

Politique

La Confédération des syndicats indépendants en Bulgarie soutient la proposition de la Commission européenne de remplacer l’expression « taux minimum de salaire » de la directive sur les travailleurs détachés par celle de « rémunération » et appelle le gouvernement bulgare à revoir sa position réservée sur ce sujet. « Le remplacement de l’ancienne formule va permettre aux travailleurs bulgares de toucher une rémunération digne, égale à celle de leurs collègues occidentaux. […] Pour nous, le travail détaché est une contribution importante à une plus grande cohésion sociale en Europe. Cependant, aujourd’hui, il est souvent utilisé comme un outil de fraude sociale et de dumping », souligne le plus grand syndicat bulgare dans sa déclaration. (mediapool.bg, Douma)

L’Union des transporteurs routiers internationaux, regroupant 380 entreprises bulgares, demande dans une lettre au premier ministre Borissov de défendre leur cause lors des entretiens avec le président français sur la refonte de la directive sur les travailleurs détachés. (24 Tchassa, dnevnik.bg)

Justice

Le projet de loi sur la lutte contre la corruption, élaboré par le PSB et présenté hier devant l’Union des juges en Bulgarie, devrait être sérieusement remanié, les magistrats ayant pointé des défaillances concernant ses principaux aspects, notamment la procédure de nomination du président de la future autorité contre la corruption, la responsabilité de celle-ci et ses compétences en matière d’enquête. Le Le Conseil national du parti socialiste se réunira le 2 septembre prochain pour examiner les recommandations adressées par les juges. (Sega, Douma)

« La lutte nuancée contre la corruption » : analyse de l’hebdomadaire Capital des deux projets de loi sur la lutte contre la corruption, qui seront soumis au parlement début septembre respectivement par le gouvernement et par le PSB. (Capital)

Société

Plus de 21 000 enfants, soit 20% des effectifs scolaires en Bulgarie, sont déscolarisés ; un adolescent sur sept ne fréquente pas l’école : tel est le triste constat du ministère de l’éducation et de la science pour l’année 2015/2016. La Bulgarie occupe la troisième place dans l’UE d’après le pourcentage des jeunes ni en emploi, ni scolarisés, ni en formation. (Sega, 24 Tchassa)

Balkans

Les diplomates serbes, rappelés par Belgrade la semaine dernière pour des « consultations urgentes », ont regagné leur poste à Skopje. La crise diplomatique entre les deux pays s’est résorbée après un entretien téléphonique entre les premiers ministres Vučić et Zaev lors duquel les principes de la future coopération ont été mis au point. (tous médias)

« La Serbie ne sera pas heureuse si la Macédoine adhère à l’OTAN » : interview avec le politologue macédonien Sašo Ordanovski. (Standart)

« Belgrade n’aime pas le cap pris par Skopje après la chute du gouvernement de Gruevski, mais le montre de façon lourde et nuisible » : commentaire de Capital sur la tension récente dans les relations entre la Serbie et l’ARYM. (Capital)

France

Reportages sur la visite du président de la République française en Roumanie : « Macron attend la fin du dumping social » (Troud) ; « Macron a divisé le groupe de Visegrád » (Sega) ; « La Roumanie et la France coopéreront en vue de supprimer le dumping de la main-d’œuvre » (Dnevnik) ;

Les médias en ligne rendent scrupuleusement compte, photos à l’appui, de l’accueil chaleureux réservé hier soir, sur le tarmac de l’aéroport de Varna, par le premier ministre bulgare au président de la République française. (dnevnik.bg, mediapool.bg)

Olivier Travers, vice-président du groupe Nexter, s’est joint à la délégation française à Varna, informe 24 Tchassa. Il est en Bulgarie pour présenter les blindés fabriqués par son groupe. Nexter fait partie des huit compagnies qui ont souhaité participer à l’appel d’offres portant sur la modernisation de l’armée de terre bulgare, précise ce journal. (24 Tchassa)

« Le premier ministre Borissov a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel, les présidents Macron et Erdogan. Maintenant, c’est le président français qui est en visite en Bulgarie. Tout cela parle suffisamment de l’image dont jouit la Bulgarie en Europe », a indiqué le vice-président du GERB, Tsvetan Tsvetanov, devant des sympathisants à Godetch (Ouest). (Monitor)

« Le président français cherche de nouveaux alliés qui fassent partie du nouveau moteur européen, […] d’un nouveau contrat social collectif au sein de l’EU » : commentaire de l’observateur Stefan Manov sur la tournée de M. Macron en Europe centrale et orientale. (24 Tchassa)

« Macron cherche une nouvelle impulsion pour l’Europe » : le point de vue de Stéphane Delahaye, président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-bulgare, sur la visite du président français. (bgnes.com, Standart)

« Borissov et Macron de Troie » : analyse ex ante des sujets qui seront abordés à Varna. « Le président français va proposer un marché : du soutien à l’adhésion partielle de la Bulgarie à Schengen et à son entrée dans l’antichambre de la zone euro en contrepartie d’un soutien à la lutte contre ce qu’on considère comme du dumping social ». La Bulgarie y trouvera-t-elle son compte ?, s’interroge l’hebdomadaire Capital. (Capital)

Dernière modification : 25/08/2017

Haut de page