Vendredi 29 juin

Politique

La deuxième motion de censure sur la sécurité, introduite par le PSB contre le gouvernement Borissov III, a été rejetée avec 131 voix (GERB, Patriotes unis, Volonté) contre 104 (PSB, MDL), en l’absence du premier ministre qui est à Bruxelles. « Sur le thème de la sécurité, il faut chercher un débat large. Quand on fonde sa motion sur des motifs qui ne servent pas les intérêts nationaux, mais des intérêts partisans étroits, on se heurte au populisme qui est la menace la plus sérieuse pour la sécurité nationale », a commenté le président du groupe parlementaire du GERB, Tsvetan Tsvetanov. (dnevnik.bg, mediapool.bg)

Le député PSB Jelio Boïtchev quitte ses fonctions de vice-président du groupe parlementaire, a annoncé la présidente Kornelia Ninova. Très prochainement, M. Boïtchev se retirera également du parlement. « Il n’y a pas de drame, M. Boïtchev a décidé de ne plus faire de la politique », a commenté Mme Ninova tout en soulignant les qualités du député et le fait qu’il resterait membre du parti. (tous media)

Le MDL entame des entretiens avec les autres groupes parlementaires en vue de recueillir les 48 voix nécessaires pour demander la création d’une commission parlementaire ad hoc chargée d’enquêter sur des cas de corruption flagrants liés à l’attribution de la nationalité bulgare à des ressortissants étrangers recherchés par Interpol, a déclaré de la tribune du parlement le vice-président du groupe parlementaire Yordan Tsonev en citant une publication dans les media français faisant état de 114 cas de trafic de nationalité impliquant les niveaux plus élevés du pouvoir. La vice-présidente de la République Iliana Yotova, qui est chargée par délégation de l’attribution de la nationalité, a expliqué que les cas visés par le MDL datent d’avant 2017 et que « l’institution présidentielle n’entrera pas dans le démêlé politique opposant le MDL aux Patriotes unis ». (tous media)

Des pluies averses ont paralysé le Sud du pays. Plusieurs villes, dont Smolian, Saedinenie, Sadovo, Tchepelare…, ont été inondées par des rivières sorties de leurs lits et ont déclaré l’état d’urgence. Des militaires ont été mobilisés pour aider la population sinistrée. Des centaines d’hectares de terres agricoles ont été inondés. Le niveau de l’eau dans les barrages reste sous contrôle. (tous media)

Environnement

Réuni à Bahreïn, le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a adopté une version amendée de son projet de décision concernant le massif du Pirin, classé site naturel sous la protection de l’organisation mondiale. Dans la version initiale, le Comité exigeait des autorités bulgares de ne pas modifier le plan de gestion du Pirin sans avoir procédé au préalable à une évaluation de l’impact. Dans la version retenue, certaines des recommandations ont été atténuées et d’autres supprimées. Ainsi, le Comité recommande maintenant au gouvernement de « s’abstenir » d’appliquer sa décision de décembre 2017, prévoyant l’introduction dans le plan de gestion du droit de construire dans le parc naturel (plus spécialement, un deuxième téléférique à Bansko), tant qu’une évaluation de l’impact n’est pas effectuée. Comme la Bulgarie n’est pas membre actuellement du Comité du patrimoine mondial, dont la composition est déterminée suivant le principe de rotation, l’initiative de l’adoption de cette décision dans sa forme amendée est venue de la part des membres actuels, notamment Angola, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bosnie et Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cuba, Guatemala, Indonésie, Koweït, Kirghizstan, Tunisie, Uganda, Tanzanie et Zimbabwe. (tous media)

Media

La journaliste de la BNT Ivelina Dimitrova a été nommée membre du Conseil des media électroniques du quota du président de la République. Deux fois lauréate du prix des Dignes bulgares récompensant des initiatives sociales et humanitaires, à la BNT elle a travaillé en équipe avec Ivo Hristov, directeur du cabinet du président de la République. (tous media)

Europe

A son arrivée à Bruxelles pour prendre part au Conseil européen, le premier ministre Borissov a souligné de nouveau que la Bulgarie n’accueillera pas en retour des migrants qui ont été enregistrés sur son territoire avant de passer ensuite à l’Occident. « Nous ne sommes pas dans la position de l’Italie ou de la Grèce. La Bulgarie ne doit pas souffrir d’avoir exécuté ses obligations en enregistrant tous ses migrants », a relevé M. Borissov. Au sommet, il soumettra la proposition bulgare visant la fermeture des frontières pour tous ceux qui ne fuient pas la guerre, la mise en place d’un dispositif d’alerte et d’instructions claires de réaction en cas de vagues migratoires, le respect de la part de l’UE de l’accord migratoire signé avec la Turquie, la création de centres d’accueil à proximité des conflits, etc. M. Borissov a également expliqué devant les journalistes qu’en tant que président du Conseil, la Bulgarie a proposé une approche de compromis pour le règlement de la crise migratoire. (tous media)

Aujourd’hui, le premier ministre présentera devant le groupe des pays de la zone euro la candidature de la Bulgarie au mécanisme MCE II. Le dossier de candidature d’adhésion à ce mécanisme, dit l’antichambre de l’euro, et à l’Union bancaire sera officiellement déposé par le ministre des finances Vladislav Goranov le 12 juillet prochain. (tous media)

Dernière modification : 29/06/2018

Haut de page