Vendredi 30 novembre

Justice

La guerre contre le président de la Cour suprême de cassation continue de plus belle

Une commission de trois juges de la Cour suprême de cassation devait entamer hier, à la demande du président de cette dernière (CSC), une enquête de contrôle visant la Cour d’appel spécialisée, à l’occasion de publications dans les media faisant état d’irrégularités dans le traitement des affaires engagées contre l’ancienne maire de l’arrondissement de Mladost (Sofia), Dessislava Ivatcheva, et son adjointe Biliana Petrova. La compétence de ce type de contrôles, qui portent uniquement sur le respect de la légalité et pas sur le fond des affaires, est impartie au président de la CSC au titre de l’art. 114 de la loi sur le pouvoir judiciaire. Toutefois, une instruction signée par les chefs administratifs des Parquets auprès du Tribunal spécialisé et de la Cour d’appel spécialisée a enjoint les juges, chargés de l’affaire Ivantcheva-Petrova, de ne pas mettre à disposition de la commission d’enquête, des éléments de ce dossier. « Sans précédent ! Des procureurs donnent des ordres aux juges ! », s’exclame Dnevnik qui y voit une pure absurdité ou, pire, une méconnaissance de la loi. Pour 24 Heures, qui prend parti en faveur des procureurs, c’est le chef de la CSC qui essaie de faire pression sur les juges. (tous media)

Energie

« La tête dans le charbon »

Sous ce titre, Capital publie son dossier de la semaine, consacré aux perspectives des centrales thermiques et de l’industrie du charbon en Bulgarie face au renforcement des critères écologiques européens. « La Bulgarie est le seul pays à important secteur du charbon dans l’UE, indique l’hebdomadaire, qui n’a pas encore entamé sa restructuration ». (Capital)

International

Le conflit en mer d’Azov

« La mer de la discorde », titre l’hebdomadaire Capital qui essaie de cerner les tenants et les aboutissants du conflit, en voyant dans celui-ci un troisième front ouvert par la Russie contre l’Ukraine, après l’annexion de la Crimée et la guerre au Donbass. Standart consacre trois pages à ce sujet en mettant en avant les centaines de camions bulgares bloqués à la frontière russo-ukrainienne, du fait de la loi martiale proclamée en Ukraine. (Capital, Standart)

Visite du premier ministre au Maroc

Le premier ministre, Boïko Borissov, est en déplacement au Maroc pour une visite officielle où il est à la tête d’une délégation qui comprend la ministre des Affaires étrangères, Ekatérina Zahariéva, le ministre du Travail et de la politique sociale, Bisser Petkov, et le ministre de l’Économie, Émile Karanikolov. M. Borissov a rencontré son homologue marocain, Saâdeddine El Othmani, et lui a expliqué que la Bulgarie souhaiterait faire du Maroc une plateforme de coopération avec le reste des États de l’Afrique de l’Ouest. Selon M. Borissov, les industries métallurgique, de défense et de construction de machines offrent de bonnes perspectives de coopération bilatérale. (tous médias)

Sur les réseaux sociaux :

Le président de la République Roumen Radev, à la veille de son départ pour Katowice, Pologne, où il présentera la position bulgare à la Conférence sur les changements climatiques (COP24) : « La Bulgarie soutient l’Accord de Paris 2015 et partage la position selon laquelle les mesures de lutte contre les changements climatiques sont nécessaires et urgentes. Dans le même temps, ces mesures-là doivent rester dans les limites des accords déjà atteints, sans relever encore plus les exigences et en prenant en considération l’état et les perspectives de développement des secteurs nationaux de l’énergie. La Bulgarie ne peut pas se permettre de perdre de la compétitivité dans l’énergie et œuvrera pour le maintien des acquis sociaux des salariés du secteur ». (Facebook)

Dernière modification : 11/12/2018

Haut de page