Vendredi 4 juin

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 419 180 (+ 170 en 24h)
• Nombre de guérisons : 385 271 (+ 494 en 24h)
• Nombre de décès : 17 792 (+ 45 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 2 765 (dont 309 en soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 1 429 105 (+ 23 158 en 24h)
• Nombre de personnes avec un parcours vaccinal complet : 601 402

Politique

Réactions politiques aux accusations américaines de corruption

Sur Facebook, le dirigeant d’« Il y a un tel peuple », Slavi Trifonov, a rappelé que la société bulgare a manifesté son intolérance pour la corruption à tous les niveaux du gouvernement, bien avant l’annonce des sanctions américaines. « Avons-nous oublié que 200 jours durant des milliers de citoyens bulgares, dans des dizaines de villes bulgares et à l’étranger revendiquaient la démission du procureur général et d’un des actuels chefs de parti ? Les sanctions américaines ne sont qu’un soutien à ce que la société civile bulgare avait déjà exprimé. Une main amicale tendue par notre partenaire. Toutefois, je reste convaincu que l’agenda bulgare n’est pas écrit par nos loyaux partenaires, mais bien par les désirs et la volonté des citoyens bulgares ».

Le co-président de « Bulgarie démocratique » Hristo Ivanov a souligné à son tour le rôle primordial de la société civile bulgare. « La solution aux problèmes de corruption ne viendra pas de l’extérieur, mais doit être le fruit de nos efforts. Il est très important pour moi que nous signifions clairement notre volonté d’effacer ces acteurs politiques et institutionnels qui, pendant tant d’années, créaient et toléraient l’environnement dans lequel Peevski et Bojkov sont devenus possibles. En ce sens, les sanctions américaines sont un verdict pour le procureur général Ivan Guechev et son prédécesseur Sotir Tsatsarov, témoins muets de la croissance de Peevski », a déclaré Hristo Ivanov hier soir, lors de la manifestation de protestation à Sofia revendiquant la démission du procureur général. Il a également demandé la démission d’Ilko Jeliazkov, l’une des personnes sanctionnées, de son poste de vice-président du Bureau du contrôle des techniques spéciales d’enquête.

La nouvelle coalition « Patriotes bulgares » (formée entre l’ORIM de Krassimir Karakatchanov, le FNSB de Valéri Simeonov et Volonté de Vesselin Marechki), s’abstient de faire des déclarations car il s’agit d’une « question interne qui concerne les Etats-Unis ».

Tsvetan Tsvetanov, ancien numéro deux du GERB et actuel chef du parti « Républicains pour la Bulgarie » a souligné sur Facebook l’importance du sujet, qui « suscite une sérieuse préoccupation ». Selon lui, « les éléments avancés de corruption et de trafic d’influence doivent être immédiatement examinés par les autorités bulgares compétentes ».

La Commission européenne attend de la Bulgarie des condamnations définitives aux niveaux élevés du bureau

Les sanctions américaines imposées à six citoyens bulgares, sont devenues un des sujets principaux lors du briefing d’hier de la Commission européenne, selon la télévision bulgare bTV. La porte-parole de la Commission européenne Christian Wigand a déclaré que : « La Commission européenne s’attend à ce que des condamnations définitives pour corruption aux niveaux élevés du pouvoir soient prononcées en Bulgarie. La Bulgarie doit mener à bien la mise en œuvre des recommandations de la Commission européenne, formulées dans le rapport sur le mécanisme de contrôle et de vérification (MCV) de 2019 (…) Il est important que les événements dans le pays ne mènent pas à un recul des progrès déjà accomplis ». Selon lui, la Commission européenne suit avec attention les événements en Bulgarie et ces derniers seront inclus dans le prochain rapport sur l’Etat de droit qui sera publié au mois du juillet.

Aujourd’hui la radio nationale (BNR) a annoncé que, lors d’une réunion extraordinaire tenue à huit clos, à la suite de l’annonce des sanctions américaines en Bulgarie, la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (abrégé LIBE) du Parlement européen a décidé d’envoyer une mission dans le pays. On s’attend à ce que la délégation soit composée de 14 députés européens et arrive dans le pays entre le mois de septembre et octobre de cette année. La Bulgarie sera représentée par Elena Yoncheva, membre du l’Alliance progressiste des socialistes et des démocrates. Aujourd’hui, une confirmation écrite de la décision d’envoyer une mission en Bulgarie, doit être publiée. Néanmoins la radio nationale rappelle que l’approbation de cette décision doit passer par plusieurs étapes avant d’être mise en œuvre. Une source de l’émission « Horizont » de la BNR au sein du Parlement européen a souligné « qu’il est très peu probable que la mission soit annulée, mais il y a encore une incertitude autour les dates en raison de la sensibilité politique liée aux élections » (bTV, BNR)

Ministère de la Défense : plus de 90% des marchés publics octroyés sans appel d’offres

L’audit effectué au ministère de la Défense par la Direction générale de l’infrastructure de la défense a constaté que plus de 90% des marchés publics, pour la période 2018 et 2019, ont été attribués directement, sans appels d’offres, sans entretiens avec des concurrents potentiels et sans études du marché. Lors d’une conférence de presse, le ministre de la défense Gueorgui Panayotov a également souligné que le ministère avait prépayé les marchés dans 100% des cas, créditant ainsi des sociétés privées avec des fonds du budget. En 2020, la tendance s’est accentuée et 99% des marchés publics ont été directement attribués et prépayés (159 millions de leva). (tous media)

Justice

Le Parquet promet d’enquêter sur toutes les personnes mentionnées dans le rapport américain

Dans un communiqué publié hier, le Parquet de la République de Bulgarie a annoncé « qu’à l’égard de quatre des six personnes physiques qui font l’objet de sanctions, le Ministère public a pris de mesures en temps utile relatives à l’ouverture d’une enquête et à l’engagement de leur responsabilité pénale ». Néanmoins à la fin du communiqué, le Parquet promet que « à l’égard de toute personne évoquée dans le rapport (du département d’Etat des Etats-Unis), toutes les mesures nécessaires seront prises conformément aux compétences juridiques du Parquet afin de vérifier l’information annoncée par les autorités américaines, y compris en exigeant de l’information complémentaire par la voie officielle » en laissant ainsi entendre qu’une enquête sera ouverte même contre Delyan Peevski.

« Nous avons prouvé que nous n’hésitons pas à exercer nos pouvoirs constitutionnels pour engager la responsabilité pénale de toute personne pour laquelle des preuves des infractions commises ont été collectées. Nous avons toujours travaillé et nous continuons à travailler pour la défense de l’intérêt public, de la sécurité nationale et des droits des citoyens bulgares. Par conséquent, l’interaction avec toutes les institutions ayant des activités et des objectifs similaires à l’échelle nationale et internationale est extrêmement importante » ajoute-t-on.

Aujourd’hui, le Parquet suprême de cassation s’est saisi et a ouvert six dossiers de poursuite sur chacune des personnes sanctionnées. La porte-parole du Ministère public, Siika Mileva a insisté sur le fait que « une grande partie des faits, évoqués dans le rapport du Ministère des finances américain, s’appuient probablement sur le travail du Parquet de la République de Bulgarie, et sur les preuves recueillies par ce dernier - dont certaines ont déjà été présentées à la Cour. Seul le tribunal bulgare peut décider si une personne est coupable ou non, car la présomption d’innocence est un principe fondamental dans toute démocratie. En ce qui concerne Delyan Peevski, un certain nombre de vérifications ont été effectuées pendant les années de la part du Parquet. Ces vérifications seront prochainement analysées » (prb.bg, mediapool).

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 04/06/2021

Haut de page