Vendredi 6 novembre

Coronavirus

Bilan

• Contaminées : 68 345 (+ 3 754 en 24h)
• Guérisons : 22 709 (+ 762 en 24h)
• Décès : 1 518 (+ 52 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 424 (dont 250 en réanimation / soins intensifs)

L’inspecteur général de santé, Pr Anguel Kountchev, a proposé un paquet de six nouvelles mesures antiépidémiques, mais le ministre de la Santé, Pr Kostadin Anguelov, a déclaré plus tard que celles-ci ne s’imposent pas pour l’instant. « Je ne partage pas à 100% l’optimisme d’une partie des autorités, selon lesquelles nous parviendrons à des résultats significatifs à ce rythme de respect des mesures et d’augmentation des cas nouveaux, », a commenté le Pr Kountchev. (24 Heures)

Politique

Le CSM ne soutient pas le projet de nouvelle Constitution du GERB

Lors de l’examen hier du projet de nouvelle Constitution, la majorité du Conseil supérieur de la magistrature a critiqué le texte proposé. Le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov et le procureur général Ivan Guechev étaient absents du débat. L’avis de principe du CSM sera communiqué à la Commission de Venise, à qui les parlementaires du GERB ont demandé de se prononcer. Parmi les éléments rejetés figurent la proposition de scinder en deux autorités indépendantes (juges et procureurs) l’actuel Conseil ; le raccourcissement de sept à cinq ans des mandats des présidents des deux cours suprêmes et du procureur général ; l’idée de confier leur nomination uniquement au CSM, en écartant de la procédure le président de la République ; l’idée de confier la gestion des biens immobiliers de la justice au ministère de la Justice, etc.

L’examen au parlement du projet de nouvelle Constitution, qui devait commencer à partir du 2 novembre dernier, s’est trouvé bloqué par la décision du GERB de demander d’abord l’avis de la Commission de Venise. La création d’une commission parlementaire ad hoc, chargée de centraliser les travaux autour du projet, a été boycottée par les députés du PSB et du MDL. Par ailleurs, les ambitions de cette commission de créer un conseil d’experts ont été contrecarrées par la réticence de certains grands constitutionnalistes de voir leurs noms associés à un projet considéré comme voué à l’échec selon plusieurs experts. D’autres, en mettant en avant l’épidémie du Covid-19, se sont engagés à envoyer leur avis par écrit. Enfin, le président de la République a attaqué devant la Cour constitutionnelle la création même de la commission, au motif que seule une assemblée constituante peut examiner de nouveaux projets constitutionnels. 24 Heures annonce aujourd’hui que face à tous ces blocages, les membres de la commission ad hoc ont pris la décision de suspendre leurs travaux, le temps d’attendre la position des juges constitutionnels. Créée le 2 octobre dernier, la commission a un mandat de deux mois. (tous media)

Économie

La Commission européenne prévoit une contraction de l’économie de 5,1% en 2020

Dans ses prévisions économiques de l’automne 2020, la Commission européennes s’attend à une contraction de l’économie bulgare de -5,1% en cette année, suivie d’un rebond de +2,6% en 2021 et de +3,7% en 2022. La nouvelle prévision diffère ainsi de celle de juillet, qui prévoyait une contraction plus significative de -7,1% en 2020, mais aussi une croissance plus importante au printemps de l’année prochaine (+6%). Cela veut dire que l’économie bulgare ne reviendra à ses niveaux d’avant la pandémie que vers la fin de 2022. Le taux de chômage est estimé à 5,8% en 2020, et il dépassera toujours les niveaux de 2019 (4,2%) en 2022 (5%). Les investissements diminueront de 11,5% au cours de cette année, tandis que le taux d’inflation se maintiendra relativement bas (+1,2%). (Dnevnik, Sega)

Défense

Le gouvernement autorise la signature d’un accord pour l’achat à l’Allemagne de deux nouveaux navires militaires

Le gouvernement a autorisé le Ministère de la Défense à conclure un accord avec l’entreprise allemande Lurssen portant sur la construction de deux navires de patrouille. La décision a été prise lors d’une réunion à huis clos du Conseil des ministres, sans avoir été officiellement annoncée. C’est ce qu’informe Capital en citant des sources, selon lesquelles le contrat sera conclu le 9 ou le 11 novembre. Pour mémoire, le Parlement avait alloué 984 millions de leva (503 M d’euros) pour l’achat de navires, avec un paiement échelonné sur neuf ans, selon le projet initial.

Le jour-même de la réunion du gouvernement, un représentant de l’entreprise publique italienne Fincantieri, dont l’offre n’a pas été retenue, a diffusé un communiqué pour dénoncer des irrégularités dans la procédure. Elle avait saisi la Cour administrative suprême, mais celle-ci a refusé de se prononcer, les décisions du gouvernement relevant de la sécurité nationale n’étant pas sujettes au contrôle juridictionnel. Des sources du Ministère de la Défense citées par Capital ont confirmé que l’offre italienne était meilleure au niveau des paramètres techniques et de la coopération industrielle, mais qu’elle dépassait de 300 M de leva (150 M d’euros) le budget alloué. (Capitall)

Affaires étrangères

Le président Radev a discuté avec son homologue roumain les perspectives de partenariat au sein de l’initiative des Trois mers

Dans un entretien téléphonique à son initiative, le président de la République Roumen Radev a évoqué devant son homologue roumain Klaus Iohannis, les perspectives d’un partenariat entre la Bulgarie et la Roumanie dans le cadre de l’accueil à Sofia du prochain sommet de l’initiative des Trois mers. Selon M. Radev, en tant que voisins proches, la Bulgarie et la Roumanie ont la possibilité de mettre en œuvre des projets communs dans divers domaines qui contribueront à améliorer les transports, l’énergie et la connectivité numérique dans toute la région. L’adhésion de tous les pays participants au Fonds d’investissement de l’initiative sera une étape importante pour la mise en œuvre de projets communs. La Bulgarie et la Roumanie devraient œuvrer à une connectivité encore plus grande entre les deux pays, notamment via la construction de nouveaux ponts sur le Danube, a déclaré le président bulgare. L’approfondissement du partenariat avec la Commission européenne sur de tels projets sera d’importance pour le développement global du Danube en tant que corridor de transport majeur en Europe orientale. Le président Iohannis a réaffirmé son soutien à l’accueil en Bulgarie de la prochaine conférence de l’Initiative des trois mers en 2021, et la volonté de la Roumanie de partager son expérience et son expertise du sommet de Bucarest de 2018. (president.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 06/11/2020

Haut de page