Vendredi 8 juin

Politique

« A la différence d’autres personnes, moi je n’ai pas de chefs, ni en Bulgarie, ni à l’étranger. Mon seul chef est le peuple qui m’a élu et à qui j’ai prêté serment. Je critique là où les décisions sont prises et l’argent est réparti », a déclaré le président de la République Roumen Radev au sujet des propos du premier ministre selon lesquels « les propos quotidiens du président Roumen Radev contre le gouvernement s’expliquent par la soumission de ce dernier à la présidente du PSB Kornelia Ninova ». (tous media)

Dans son analyse intitulée « Nous comptons sur la situation internationale », Dimitar Gardev défend la thèse selon laquelle, dans un contexte où les Etats-Unis changent les règles d’un jeu créées par eux-mêmes il y a 40 ans, la Bulgarie et les Etats membres de l’UE font un virage vers la Russie dont les ressources et les marchés constituent une alternative. (Ikonomist)

Ivaïlo Stantchev consacre un deuxième article à l’idée de la construction d’un hub gazier qui semble de plus en plus éphémère dans la mesure où les pays en Europe du Sud-Est, notamment la Turquie, la Grèce, la Roumanie, la Croatie, la Serbie œuvrent pour leurs intérêts qui excluent la Bulgarie. Dans ce contexte, il y a peu de chances que la Bulgarie devienne un territoire de transit clé et encore moins un hub régional de gaz naturel. (tous media)

Justice

La Cour d’appel spécialisée a confirmé le jugement de la première instance suspendant Dessislava Ivantcheva, maire de l’arrondissement de Mladost, de son poste de maire, afin qu’elle ne puisse influencer les témoins à partir de sa cellule où elle reste détenue. La Cour n’a pas eu à se prononcer au sujet de son adjointe Biliana Petrova dans la mesure où elle a été licenciée par Roumen Roussev, maire ad interim de l’arrondissement et ancien adjoint de Mme Ivantcheva. Mme Ivantcheva a dû rester pendant toute l’audience, qui a duré 7 heures, les mains menottées derrière le dos afin de ne pas pouvoir communiquer aux media des paragraphes copiés des enregistrements d’écoutes contenus dans les dossiers à charge. (tous media)

Le TGI de Sofia a acquitté hier Vanio Mitev, recteur de l’Université de médecine à Sofia, et le secrétaire de l’Université Alexeï Alexiev, accusés d’avoir porté des préjudices à l’Université d’un montant de plus d’un million de leva. En janvier dernier une autre affaire a été ouverte à l’encontre de M. Mitev par le tribunal spécialisé pour avoir été à la tête d’une association de malfaiteurs qui assurait l’admission illégale de ressortissants étrangers afin qu’ils obtiennent le statut d’étudiant et par conséquent un permis de séjour temporaire en Bulgarie. (tous media)

Autorisé à accéder aux dossiers de l’affaire sur la faillite de la banque KTB, Capital s’est mis à publier depuis la semaine dernière une série d’articles permettant de mieux éclairer le public sur l’activité de la KTB ainsi que sur des faits dont l’enquête du parquet ne tient pas compte comme par exemple que Delian Peevski est l’un des clients les plus importants de la banque à qui plusieurs millions de leva ont été octroyés pour l’achat de média, l’acquisition de sociétés, des biens et des fonds de roulement. L’argent octroyé passait par plusieurs sociétés en l’espace de quelques jours de sorte que son affectation définitive n’ait rien à voir avec le l’objectif d’affectation ayant justifié l’octroi. (Capital)

Un avis de l’avocat général de la Cour de justice de l’UE à Luxembourg risque de provoquer une avalanche d’actions en indemnités contre l’Etat de la part d’anciens déposants de la banque KTB, écrit Sega. Dans le cadre d’une action introduite contre la banque centrale par un ancien déposant se plaignant d’avoir dû attendre plusieurs mois la restitution de son dépôt par le Fonds pour la garantie des dépôts bancaires, la Cour administrative de Varna avait adressé une question préjudicielle à la CJUE. Selon l’avis exprimé par cette dernière, la banque centrale aurait dû constater dans un délai de cinq jours l’indisponibilité des dépôts, sans attendre le retrait de l’agrément d’activité bancaire, ni la procédure pour déclarer la banque insolvable, afin que le Fonds de garantie puisse réagir. (Sega)

Energie

Le parlement a levé hier à une très grande majorité le moratoire bloquant depuis six ans le projet de construction d’une deuxième centrale nucléaire à Belene. Les seuls à s’y opposer étaient les députés du MDL, la position du parti étant qu’aucune étude ne démontre le besoin de nouvelles capacités énergétiques pour le pays. Selon la résolution adoptée, la ministre de l’énergie Temenoujka Petkova doit présenter d’ici fin octobre un projet de procédure de sélection d’un investisseur stratégique et informer régulièrement le parlement de l’avancement du projet. Dans Standart, Stanislav Gueorguiev, secrétaire exécutif de l’association Bulatom, salue le déblocage du projet et estime « sans alternative » la construction de la centrale de Belene. (tous media)

Transports

Les nouvelles règles du Paquet Mobilité, adoptées le 4 juin dernier en commission des transports au Parlement européen et accueillies en Bulgarie comme une victoire de la position bulgare, ne satisfont plus les routiers dans le pays. Dans une déclaration conjointe, l’Association nationale des transporteurs bulgares et la Chambre des transporteurs automobiles appellent le gouvernement à ne pas accepter les changements. Andreï Novakov, le seul eurodéputé bulgare qui a participé au vote de la commission des transports, soutient toujours, dans des interviews dans Monitor et pour l’agence Focus, que lors de ce vote la Bulgarie avait réussi « une percée, un revirement stratégique, un succès ». La lutte continue sur tous les fronts contre les amendements au Plan Mobilité, affirme-t-il. (Monitor, Standart, Troud)

Société

Bourgas a été classé pour la quatrième fois « meilleure ville pour vivre » en Bulgarie dans le 11e concours annuel organisé par la station de radio Darik. Plusieurs autres villes ont raflé des prix : Sofia meilleure ville européenne, Svilen meilleure ville verte, Dimitrovgrad, meilleure ville d’affaires, Plovdiv ville de la stabilité financière, Smolian ville du savoir, etc. (dariknews.bg)

Europe

Une conférence sur le prochain cadre budgétaire pluriannuel est organisée aujourd’hui à Sofia, annonce Dnevnik. L’accent est mis sur le financement de la politique de cohésion. L’événement, auquel assiste le commissaire européen au Budget Günther Oettinger, a été inauguré ce matin par le premier ministre Boïko Borissov. (Dnevnik)

Le financement dans le cadre de la politique de cohésion pour la Bulgare pour le prochain cadre financier pluriannuel (2021-2027) augmenterait de 8%, a annoncé hier le ministre du Développement régional. (24 tchassa)

La Bulgarie rejoint la France, l’Espagne et le Portugal qui s’opposent à la baisse des subventions pour la PAC, annonce Ikonomist. Le magazine souligne que selon le ministre de l’agriculture Roumen Porojanov, la baisse du financement serait à la hauteur de 0,6%, tandis que selon les documents de la Commission européenne, il s’agirait d’une diminution à la hauteur de 2%. Le plus touché serait le programme de développement rural – selon Ikonomist, le financement prévu pour la Bulgarie baisserait de 15% par rapport au budget précédent. (Ikonomist)

« La Bulgarie est en bonne position, nous réussissons à avancer nos arguments » : commentaire d’Ivaïlo Kalfine, conseiller du commissaire européen Günther Oettinger et ancien eurodéputé, à propos de la répartition de l’argent européen pour la nouvelle période de programmation. Le maintien des fonds de cohésion est une bonne nouvelle, mais le nouveau dispositif inclut différentes conditions comme un système judiciaire fonctionnant et une plus grande efficacité, rappelle-t-il. (24 Tchassa)

« Le dernier assaut de la zone euro » : analyse dans l’hebdomadaire Capital de l’intention de la Bulgarie de postuler pour la zone euro malgré certains signaux négatifs venant de Bruxelles. (Capital)

France-Bulgarie

24 tchassa publie une interview avec Woldemar d’Ambrières, Directeur des projets stratégiques chez Véolia, dans le cadre de la conférence sur l’économie circulaire qui était organisée mardi dernier à Sofia par Véolia-Bulgarie. M. d’Ambrières souligne que son entreprise prend les solutions les plus innovatrices dans le domaine de l’économie circulaire. Il prévient également que dans 30 ans il y aurait plus de déchets en plastique dans les mers que de poissons. (24 tchassa)

Dernière modification : 08/06/2018

Haut de page