Vendredi 9 avril

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 367 376 (+ 2 957 en 24h)
• Nombre de guérisons : 281 979 (+ 3 314 en 24h)
• Nombre de décès : 14 170 (+ 136 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 10 404 (dont 813 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 552 516 (+ 19 063 en 24h)

Relâchement graduel des mesures à partir du 12 avril

Une ordonnance du ministre de la Santé, adoptée hier, met en place un calendrier (12-30 avril) d’allègement graduel des mesures antiépidémiques. Suite au retour des enfants dans les maternelles et les crèches depuis 5 avril dernier, c’est au tour des élèves des écoles primaires et secondaires de reprendre les cours en présentiel à partir de lundi 12. Mais pour les élèves de la 4e à la 12e année (système bulgare), le rythme de rotation déjà établi auparavant sera à nouveau mis en œuvre, afin de maintenir une présence réelle dans les écoles inférieure à 50% des élèves. Les activités extrascolaires ne reprendront que pour les élèves de la 1e à la 4e année. À partir du 12 avril, d’autres réouvertures sont annoncées : les salles des restaurants, à raison de 50% de leur capacité, les terrasses fonctionnant déjà depuis le 1er avril dernier, ainsi que les grandes surfaces non-alimentaires de plus de 300 m2. Les grands centres commerçants de type « mall » et les salles de jeux et casions pourront accueillir de nouveau des clients à partir du 16 avril dans le strict respect des mesures sanitaires. La réouverture des boîtes de nuit et des discothèques est prévue à partir du 29 avril. Par ailleurs, ce qui reste interdit jusqu’au 30 avril, date à laquelle expire la « situation d’urgence » déclarée dans le pays, ce sont : les conférences, les séminaires, les team buildings, les réunions privées de plus de 15 personnes (noces, baptêmes,…), les compétitions sportives pour les moins de 18 ans, les compétitions en présence de public, le tourisme de groupe en Bulgarie et à l’étranger. (tous media)

Élections

Annonce officielle de la répartition des sièges au Parlement ; le Premier Ministre Borissov cède le sien

Peu après minuit, la Commission électorale centrale (CEC) a annoncé les résultats officiels des élections législatives du 4 avril, ainsi que la répartition des sièges dans la nouvelle législature :

  • GERB-UFD (qui a obtenu 26,18% de tous les votes) : 75 sièges ;
  • « Il y a un tel peuple » (17,66%) de Slavi Trifonov : 51 sièges ;
  • PSB (15,01%) : 43 sièges ;
  • MDL (10,51%) : 30 sièges ;
  • « Bulgarie démocratique » (9,45%) : 27 sièges ;
  • « Lève-toi ! Les mafieux dehors ! » (4,72%) : 14 sièges.

Le taux de participation a été de 50,61%, soit 3 334 283 électeurs, dont 2 424 409 ont voté avec des bulletins en papier et 775 959 par machine.

PNG

Le premier ministre, Boïko Borissov, qui était à la tête des listes dans deux circonscriptions électorales (Sofia et Plovdiv), a annoncé qu’il renonçait à son siège au parlement. « Je n’avais pas d’immunité en tant que premier ministre, et je n’en ai pas besoin maintenant non plus », a-t-il souligné. La CEC a par la suite entériné le souhait du premier ministre, en supprimant son nom des listes des candidats : une décision qui ne fait pas l’unanimité parmi les experts. Ainsi, Tsvétozar Tomov, ancien porte-parole de la CEC, a critiqué cette décision, estimant que la commission électorale ne peut pas changer le choix des électeurs, et que la date limite de désistement est révolue. Selon lui, si un élu ne veut pas entrer en fonctions, il peut choisir soit de ne pas prêter serment, soit de démissionner après avoir prêté serment. À part M. Borissov, la CEC a aussi supprimé des listes un autre élu du GERB, ainsi que six élus du MDL, qui ont tous demandé à être radiés. (tous médias)

Politique

Première dispute au sein de « Lève-toi ! Les mafieux dehors ! », la plus petite coalition du nouveau Parlement

Un premier conflit est apparu hier, entre la leader de la plateforme civique et ancienne médiatrice de la République, Maya Manolova et un membre du trio toxique, l’avocat Nikolai Hadjiguénov qui a participé à l’organisation des manifestations de cet été contre le gouvernement du GERB. Le future député s’est dit prêt à « faire le sacrifice de devenir ministre » et a souligné la nécessité d’obtenir le soutien du PSB afin de pouvoir « tuer le monstre ». Peu après, sa partenaire, Maya Manolova a annoncé qu’il s’agit d’une position personnelle qui ne reflète pas l’avis de la coalition. Selon elle M. Hadjiguénov ne fera pas parti du groupe parlementaire s’il mène des négociations pour s’assurer un poste de ministre, et s’il cherche le soutien des partis du statu quo. En effet à la télévision nationale, M. Hadjiguénov a affirmé qu’il est impératif de former un gouvernement, même s’il n’a qu’un caractère transitoire et fugitif, afin d’adopter des amendements au Code électoral et d’évincer le procureur général, Ivan Guéchev de son poste. Il a ajouté que Slavi Trifonov doit tenter de former un gouvernement, même minoritaire. Enfin, à la question du journaliste concernant un éventuel soutien du MDL, il a affirmé que s’il existe une possibilité de recevoir leur soutien, on ne peut pas l’en empêcher. Et si ce soutien vient du GERB, ce sera un outil « encore meilleur » pour éliminer ce modèle de gouvernement.


Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 09/04/2021

Haut de page