Jeudi 19 mars

Coronavirus

Bilan du jour

Le nombre de personnes contaminées s’élève à 105 personnes affectées de Covid-19, et trois morts. Quatre nouvelles régions ont été touchées par l’épidémie : Smoljan, Veliko Tarnovo, Pernik et Bourgas. Le premier cas détecté à Bourgas est lié à la propagation du virus à Bansko. Il s’agit d’une femme de 39 ans qui travaillait dans la cuisine d’un des restaurants sur place et qui était partie une semaine avant que la ville entière soit placée en quarantaine pour une période de deux semaines.
Le virus a provoqué la mort d’une troisième personne en Bulgarie (une femme de 80 ans, hospitalisée dans un état grave à Sofia. Son dossier clinique indique qu’elle avait fait un arrêt cardiaque, avant de contracter le virus).

Une réunion extraordinaire a réuni hier pour la deuxième fois le Président et le Premier ministre

Une réunion extraordinaire, organisée à l’initiative du Président de la République, Roumen Radev, a réuni les responsables engagés dans la lutte contre le Coronavirus dont le Premier ministre, le Ministre de la Santé, le Ministre des affaires intérieures et le Directeur du centre de crise. En début de réunion, le président a fait part de son appréciation à l’égard de l’attitude responsable et sérieuse des citoyens bulgares, afin de réduire la propagation de la contagion. Tout en félicitant les citoyens d’avoir pris conscience de la gravité de la situation et d’observer en toute rigueur les consignes de prévention, le Président a exprimé sa satisfaction quant à la gestion de la crise par les autorités.

Le Président a relevé quelques points importants. En premier lieu il a soulevé la question relative au manque de moyens de protection nécessaires pour le personnel de santé qui travaille auprès de patients contaminés. En réponse, les ministres ont présenté des rapports détaillés sur les mesures qui ont été prises dans les différents domaines et ont confirmé leur engagement pour assurer, dans les délais les plus brefs, l’équipement indispensable destiné aux médecins et aux infirmières.

M. Radev a également évoqué le danger que « la crise sanitaire se transforme en une crise économique et sociale, peut-être même humanitaire ». Il a enfin souligné la forte augmentation des prix des produits permettant d’enrayer la propagation de l’épidémie de coronavirus comme les gels hydroalcooliques et les masques de protection.

Le directeur du centre de crise, général Vencislav Mutafchiiski a exprimé une certaine méfiance quant à l’efficacité des tests rapides de dépistage de la maladie, et a rappelé que « 20 % des tests donnent des résultats faussement négatifs et 20 % faussement positifs ».

Aujourd’hui, lors d’un briefing le vice-premier ministre, Tomislav Dontchev a annoncé que deux nouvelles usines bulgares se sont engagées à produire des masques et qu’un centre logistique permettant la meilleure redistribution des produits de première nécessité et de l’aide spécialisée sera bientôt mis en place. Lors de cette conférence, le directeur de l’Académie des sciences, M. Revalski a déclaré que l’institut a commencé à travailler sur des modèles mathématiques de diffusion de l’épidémie pour pouvoir faire des pronostics.

Derniers développement dans la seule ville bulgare sous quarantaine

Bansko est sous quarantaine. Des bus de touristes, venus passer leurs vacances en Bulgarie, ont été autorisés à quitter la ville, après avoir passé les examens médicaux nécessaires. Selon le journal Dnevnik, les touristes (environ 284) disposaient de 24 heures pour quitter la ville mais comme il n’y avait que trois bus, une grande partie d’eux a été obligée de rester sur place en attendant d’être conduits jusqu’à l’aéroport le jeudi et le vendredi.

Les mesures proposées ou déjà mises en œuvre auprès de la communauté rom

Pour faire face à la propagation de l’épidémie, plusieurs villes en Bulgarie ont décidé d’introduire le couvre-feu mais aussi de mettre en place un régime de contrôle des déplacements au sein des quartiers rom. Sur ordre des autorités locales et les centres de crise régionaux, les entrées et les sorties des quartiers à forte concentration rom sont à présent strictement contrôlées par la police. Les mesures extraordinaires ont été appliquées à Kazanlak, Nova Zagora et Sliven tandis que le maire de la région « Iztochen » à Plovdiv envisage de proposer la mise en place des mêmes restrictions dans le quartier « Stolipinovo ». A part de nouveaux postes de passage aux extrémités des quartiers rom, une campagne de sensibilisation au sein de la communauté a commencé. A l’aide de haut-parleurs, des volontaires et des médiateurs de santé leur expliquent « dans leur langue natale » ce que c’est que le nouveau virus, quelles sont les mesures à prendre pour s’y protéger et quelle est la signification de la notion « quarantaine ».

Nouvelles mesures de restriction de mobilité

Aujourd’hui le ministre bulgare de la Santé a publié une nouvelle ordonnance :

1. A partir du 19 mars à minuit, et jusqu’au 17 avril inclus : interdiction temporaire d’entrée en Bulgarie de tous les ressortissants de pays tiers par tous les postes-frontières et par tous les moyens (air, terre, maritime).
2. L’interdiction d’entrée en Bulgarie des personnes en provenance des pays UE et Schengen suivants : Italie, Espagne, UK, France, Allemagne, Pays-Bas et Suisse - reste en vigueur, à l’exception des ressortissants bulgares, les membres de leurs familles et les résidents permanents ou de résidence continue. Les ressortissants des pays énumérés et les membres de leurs familles ne peuvent passer que de transit par la Bulgarie pour rejoindre leurs pays.
3. L’interdiction dans le point numéro 1 ne concerne pas les ressortissants UE et Schengen et les membres de leurs familles, à l’exception des personnes dans le point numéro 2.
4. L’interdiction ne concerne pas : les spécialistes médicaux et de soins de personnes âgées ; le personnel de transport de fret par air ou de vols commerciaux ; les diplomates, les membres de l’armée et les travailleurs humanitaires (si le déplacement est effectué dans le cadre de leurs activités professionnelles) ; les personnes qui voyagent pour des raisons humanitaires (ressortissants de pays-tiers autorisés à résider de manière continue dans un Etat UE et qui transitent par la Bulgarie pour revenir dans cet Etat.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 20/03/2020

Haut de page