Jeudi 9 juillet

Coronavirus

Bilan

· Nombre de personnes contaminées : 6 342 (+ 240 en 24h)
· Nombre de guérisons : 3 166 (+ 129 en 24h)
· Nombre de décès : 259 (+ 5 en 24h)

Le Ministère de la santé a pris la décision de réintroduire une partie des mesures antiépidémiques après que le seuil de 240 nouveaux cas de Covid-19 a été dépassé aujourd’hui. Dans une nouvelle ordonnance qui entrera en vigueur demain à minuit, le Ministre de la santé a stipulé que :

1) Tous les événements sportifs individuels et collectifs, à la fois en plein air et en salle, peuvent se tenir mais sans public.
2) Les visites dans les bars, les boîtes de nuits et les établissements de divertissement à l’intérieur sont interdites.
3) Les établissements de divertissement en plein air peuvent rester ouverts dans la limite des 50% de leur capacité d’accueil et en assurant une distance d’au moins 1,5 mètres entre les visiteurs.
4) Interdiction d’organiser des événements pouvant accueillir beaucoup de personnes (dont les mariages, les bals) – ils peuvent avoir lieu mais uniquement s’ils ne rassemblent pas plus de 30 personnes.
5) Les autorités compétentes, notamment les inspections régionales de santé sont obligées de renforcer le contrôle sur le respect des mesures antiépidémiques.

Politique

Le Président de la République fait une déclaration officielle après le scandale dans le parc « Rosenets »

Un jour après le débarquement du co-président de la « Bulgarie démocratique » sur la plage privée d’Etat, à proximité de la résidence d’été d’Ahmed Dogan, le président de la République, Roumen Radev, a fait une déclaration officielle. D’après lui, les trois personnes qu’on aperçoit dans la vidéo et qui repoussent à l’eau les représentants de la Bulgarie démocratique, sont des agents travaillant auprès du service d’Etat pour la protection de hautes personnalités (NSO). M. Radev a annoncé qu’après avoir parlé avec le directeur du Service d’Etat, une enquête sur la légitimité du comportement des trois agents a été ouverte. Le chef de l’Etat a demandé au gouvernement, au Parquet et aux autorités locales de « faire une vérification de la légalité des établissements dans le parc « Rosenets et en cas d’irrégularités de prendre les mesures adéquates ».

Le président a cité la loi selon laquelle le degré de menace est déterminé par une commission constituée par le président de l’Agence d’Etat pour la sécurité nationale (DANS), le secrétaire générale du Ministère de l’intérieure (MI) et le directeur du NSO : « C’est précisément la DANS et le MI qui sont des autorités subordonnées au premier ministre et qui définissent quelles sont les personnes qui feront l’objet d’une protection, tandis que le NSO fournit les services ». Il a encore précisé que les amendements législatifs de 2015 l’ont privé de pouvoir – les personnes pouvant bénéficier de la protection de l’Etat sont définies par le pouvoir exécutif tandis que le parlement assure le contrôle : « Si certains ne peuvent pas ou bien ne veulent pas mettre en ordre les services de l’Etat, mais ils souhaitent tout de même m’imputer la responsabilité, j’insiste que mes fonctions soient rétablies par le moyen de la Loi » (Dnevnik)

Justice

Perquisitions à la Présidence de la République

Des procureurs du Parquet spécialisé sont entrés ce matin à la Présidence de la République, a annoncé la radio nationale BNR. Depuis Gabrovo, où il est en déplacement, le procureur général Ivan Guechev a expliqué qu’il s’agit de perquisitions effectuées dans le cadre de deux enquêtes différentes : l’une est ouverte par le Parquet militaire et concerne la divulgation d’information classifiée. L’autre, ouverte par le Parquet spécialisé, est dirigée contre une association de malfaiteurs ayant pour objet le trafic d’influence. Entretemps, l’Agence d’Etat de la sécurité nationale (DANS) a annoncé sur son site avoir retiré à deux collaborateurs du président Radev l’habilitation d’accès à l’information classifiée : selon les media, il s’agit de son secrétaire en affaires juridiques Plamen Ouzounov et de son conseiller en sécurité et défense Ilia Milouchev.

Les perquisitions à la présidence se sont terminées avec l’arrestation des deux collaborateurs du Président.

Ce matin, l’avocate de Plamen Bobokov, l’un des deux frères laissé en liberté contre une caution d’un million de leva dans l’enquête ouverte pour importations illicites de déchets, a annoncé que son client a été mis en garde à vue pour 24 heures. Il a été arrêté dans le cadre d’une autre enquête, pour trafic d’influence. La semaine dernière, le Parquet avait divulgué des entretiens téléphoniques entre lui et le secrétaire du président, Plamen Ouzounov.

Un collaborateur de Vassil Bojkov raconte comment ce dernier remettait des liasses d’euros à « Vladi »

Dans une vidéo, diffusée par l’homme d’affaires Vassil Bojkov, poursuivi par le Parquet sur dix-huit chefs d’inculpation, son proche collaborateur Gueorgui Popov raconte qu’il a été souvent témoin de courtes visites de M. Bojkov, d’une quinzaine de minutes, au ministère des Finances. « Déclarant qu’il devait rencontrer « Vladi » [le ministre des finances Vladislav Goranov], il emportait avec lui des liasses de 500 euros, rangées dans un sac à cadeaux ou dans les poches de son blouson », déclare Gueorgui Popov. Dans un post accompagnant la vidéo, M. Bojkov affirme que le Parquet a commencé à « se débarrasser » de témoins clés, pouvant témoigner sur ses signalements de racket et de montants énormes payés à de hauts politiciens, et que depuis un mois les procureurs n’ont rien fait pour enquêter. (tous media)

Le Parquet spécialisé perquisitionne le domicile d’Ilia Zlatanov

Le domicile d’Ilia Zlatanov, l’homme d’affaires réfugié à l’étranger, qui avait dénoncé, dans un reportage du Fonds anticorruption (« Les Huit nains »), la manière dont il avait été spolié de son entreprise prospère par des magistrats corrompus, a fait l’objet d’une perquisition. La police et les procureurs y sont entrés en l’absence de sa fille, qui y habite, en enfonçant la porte d’entrée. Plus tard, le Parquet a informé que des pièces de monnaies d’or y ont été saisies. La fille de M. Zlatanov a mis en doute cette information, affirmant qu’avant la perquisition, ces pièces de monnaies n’étaient pas dans son domicile. La perquisition et la saisie d’ordinateurs portables, appartenant à Mme Zlatanova, ont eu lieu dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la diffusion du reportage. Jusqu’à présent, seul l’auteur du reportage, le journaliste Nikolaï Staïkov (Fonds anticorruption) a été auditionné. (tous media)

Justice

Le conseil des médias électroniques n’a trouvé aucune irrégularité dans la politique rédactionnelle de la BNT

Le conseil des médias électroniques (CEM) n’a pas trouvé d’écart quant à l’impartialité et l’objectivité de la présentation des nouvelles de la BNT, en lien avec la Loi sur la radio et la télévision. L’avis de la commission de régulation fait suite à une plainte du service de presse de la présidence de la République : « Les institutions doivent réfléchir davantage avant de s’adresser aux médias » a déclaré la présidente du CEM, Betina Zhoteva (Mediapool, 24 heures)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 20/07/2020

Haut de page