Lundi 3 février

Politique

L’homme d’affaires Vassil Bojkov arrêté aux EAU

Le procureur général Ivan Guechev a annoncé l’arrestation de l’homme d’affaires Vassil Bojkov aux Emirats arabes unis, officiellement confirmée par les autorités locales. M. Bojkov fait l’objet de poursuites dans le cadre d’une enquête, portant sur plusieurs chefs d’inculpation, dont la corruption, le non-paiement d’impôts, le chantage, etc. La Bulgarie fera les démarches nécessaires en vue de son extradition, et de celle de son partenaire, arrêté en même temps, Gueorgui Popov, propriétaire majoritaire du club de football Levski. Un autre associé de V. Bojkov, Boris Bekiarov, a été arrêté à Vienne. Tous les trois, ainsi qu’Alexandre Toumparov, encore recherché par les autorités bulgares, sont accusés de participer à une association de malfaiteurs dirigée par M. Bojkov.

Dans le cadre de l’enquête ouverte contre le plus grand propriétaire de jeux de loterie Vassil Bojkov, le Parquet a mis en examen le président actuel de la Commission des jeux de hasard, Alexandre Gueorguiev, libéré contre une caution de 40 000 leva, et son prédécesseur à ce poste, Ognemir Mitev, mis en détention provisoire. Parallèlement aux actes de poursuites lancés contre la Commission des jeux de hasard, le parlement est en train d’amender la législation relative à ce secteur en vue d’instaurer un monopole de l’Etat sur les loteries.

Plusieurs media se penchent en détail sur la collection privée d’antiquités de Vassil Bojkov. Selon Troud, il s’agit d’une collection exemplaire recensant près de 3 000 pièces rares. Les objets sont catalogués, ont été acquis de manière légale, lors de ventes aux enchères, affirme ce media. En revanche, selon le Parquet, 2 700 pièces ne seraient pas officiellement enregistrées. Ce matin, la police, en présence d’experts du ministère de la Culture et de témoins, a entrepris la saisie des 212 pièces faisant partie du musée privé de V. Bojkov, géré par la fondation Thrace. Pour l’instant, les objets ne sont que listés et décrits en détail. Si l’on décide qu’ils peuvent supporter le déplacement, ils seront transportés dans les dépôts du Musée national d’histoire. Il s’agit d’ustensiles en or, argent et bronze datant de la période du VIIIe siècle avant J.-C. au VIe siècles après J.-C., provenant du Proche-Orient, de l’Asie mineure, de l’Ancienne Grèce, de la Thrace antique, etc. La collection a été déjà exposée à Bruxelles (2007), à Moscou (2009), etc. (tous media)

Un chef d’inculpation supplémentaire contre l’ancien ministre de l’Environnement

Le Parquet spécialisé a inculpé l’ancien ministre de l’Environnement et des Eaux, Néno Dimov, pour des actes commis en relation avec la concession de la zone de ski de Bansko, dont le concessionnaire est la société Yulen. Ce chef d’inculpation vient ainsi s’ajouter à celui de « négligence intentionnelle » émis à l’égard de M. Dimov dans le cadre de la crise de l’eau à Pernik. Svobodna Evropa rappelle qu’en 2018, le Parquet suprême de cassation a trouvé que Yulen avait utilisé, pendant 17 ans, une superficie de 64% de plus que ce qui était prévu par le contrat de concession. L’ancien procureur général, Sotir Tsatsarov, avait proposé au gouvernement de changer le contrat afin de le mettre en conformité avec la loi, mais ceci n’a jamais été fait. (tous médias)

L’état d’urgence à Pernik a été prolongé

Les travaux sur la construction d’une nouvelle conduite d’eau, reliant la ville de Pernik à l’un des barrages qui alimentent Sofia, ont commencé le premier février. Le projet prévoit la construction d’une station d’épuration, la rénovation de trois robinets d’arrêt, ainsi que l’installation d’un système de surveillance dans le périmètre du barrage « Studena ». Le coût du projet a augmenté, et le gouvernement s’est vu obligé d’octroyer deux millions de leva supplémentaires. Sa valeur totale est estimée à 27 millions de leva (TVA incluse). Le ministre de l’économie, Emil Karanikolov, a assuré que le délai de 45 jours, prévu pour la construction de la conduite, sera respecté. Il a ajouté qu’une fois la construction achevée, une opération du nettoyage du bas du barrage commencera. Entre-temps, l’état d’urgence, qui met en place des restrictions d’eau sévères, a été prolongé d’un mois à compter du 2 février 2020. (Dnevnik)

Energie

Le futur des centrales thermiques en Bulgarie

L’assemblée nationale a chargé le Conseil des Ministres de prendre les mesures nécessaires pour assurer l’adhésion de la Bulgarie à la « plateforme européenne pour les régions charbonnières en transition ». Il s’agit d’un programme européen, relevant de la politique de cohésion, et permettant une transition énergétique équitable pour l’ensemble des pays membres de l’UE. Mais le parlement a également fait appel au gouvernement afin qu’il ne s’engage pas, devant les autorités européennes, à fermer les centrales aux charbons sur le territoire du pays. La fermeture de ces centrales pourrait certes contribuer à accomplir les objectifs ambitieux de la Commission européenne en matière de protection de l’environnement, mais c’est une décision susceptible à fragiliser la sécurité énergétique. Le Parlement exige encore que le gouvernement prenne les mesures nécessaires jusqu’à la fin du mois de mars afin que la centrale thermique « Maritsa Iztok 2 » se mette à fonctionner. Sur le fond de débats houleux, la ministre de l’énergie, Temenujka Petkova a affirmé que la Bulgarie n’est pas prête à se séparer de ses ressources énergétiques liées à l’utilisation du charbon. Le GERB, comme le PSB, se sont accordés sur l’idée que le pays doit protéger sa production énergétique, tandis que le MDL a entièrement soutenu le pacte vert proposé par l’UE. (BNR)

Santé

La Bulgarie prend des mesures contre le coronavirus

Le ministre de la Santé, Kiril Anananiev, a annoncé la mise en place d’un dispositif de sécurité sanitaire aux aéroports de Sofia, Varna et Bourgas, ainsi qu’aux ports de Varna et Bourgas, pour empêcher la propagation du coronavirus. Le dispositif prévoit notamment l’installation de caméras thermiques pour scanner la température des passagers et la désignation d’un hôpital, dans chacune des trois villes, qui prendra en charge les personnes soupçonnées d’être affectées. Une personne, qui venait de Chine et avait une température de 37.1 degrés, a déjà été placée en isolement.

Les deux étudiants bulgares, rapatriés de Wuhan, sont arrivés hier en Bulgarie. L’avion français, transportant 251 passagers d’une trentaine de nationalités, a atterri à Istres, en France du Sud, après quoi un avion militaire bulgare a ramené les étudiants à Sofia. Ceux-ci se trouvent en bon état de santé, et leurs tests sont négatifs au coronavirus, mais ils resteront en isolement pendant 14 jours à l’Académie militaire de médecine, par mesure de précaution. Le premier ministre, Boïko Borissov, a envoyé une lettre de remerciements au président de France, Emmanuel Macron. Une troisième bulgare, à la double nationalité allemande, restera en Allemagne. (tous médias)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 06/02/2020

Haut de page