Vendredi 14 février

Politique

Le Ministère de l’environnement vérifie l’état et le fonctionnement de quatre centrales thermiques

Le Parquet exige la vérification immédiate de quatre centrales thermiques, toutes liées à l’homme d’affaire Hristo Kovatchki. La vérification sera mise en oeuvre par le Ministre de l’environnement, Emil Dimitrov, et vise à contrôler la légalité de l’incinération des déchets dans les centrales « Bobov dol », « Brikel », « Sliven » et « Pernik ». Selon le Parquet, une telle vérification est indispensable en raison de « l’intérêt public grandissant sur la question, et du fait des effets négatifs potentiels sur la vie et la santé des personnes qui vivent à proximité des incinérateurs ».

Pour l’instant, le Parquet a annoncé l’ouverture d’une seule enquête, portant sur les irrégularités constatées à la centrale thermique à Bobov Dol, où l’incinération de déchets, mixés avec du charbon, a provoqué une forte pollution de l’air. Le Ministre de l’environnement a ajouté que, parmi les quatre centrales en question, seule celle de Sliven dispose d’une autorisation pour brûler des déchets. « Quand tu gagnes des millions, tu peux investir afin que tout le monde en profite » a précisé le procureur général. (Svobodna Evropa, BNR, 24 heures)

Les nouveaux amendements à la loi relative à la protection de l’environnement

Aujourd’hui les députés du GERB ont apporté des amendements à la loi relative à la protection de l’environnement, qui prévoit de renforcer le contrôle et le suivi de l’incinération des déchets en Bulgarie. Les nouveaux textes législatifs visent à introduire une procédure obligatoire d’évaluation de l’impact sur l’environnement (sans lien avec la quantité de combustible utilisé). La présidente de la commission parlementaire d’environnement et des eaux, Ivelina Vassileva a rappelé qu’actuellement, la loi exige une telle évaluation d’impact pour l’incinération de 100 tonnes de déchets par jour. Elle a ajouté que selon la législation européenne relative à la gestion des déchets, la Bulgarie n’a pas l’autorisation de déclarer un moratoire sur les importations de déchets. (BNR)

Le procureur général propose une éventuelle révision de la loi

Lors de sa visite à la centrale thermique « Bobov dol » le procureur général, Ivan Gueshev a fait un bref commentaire sur les réactions au sein du Parlement, concernant son intention de procéder à un audit complet de la privatisation des actifs publics depuis la fin du régime communiste. « J’ai entendu que les députés de différents partis politiques approuvent l’idée d’une vérification de la privatisation, mais pour moi ces affirmations ne valent rien. Il est important que les politiciens modifient la législation, même s’il faut amender la Constitution, pour permettre au Parquet de faire son travail et pour infliger un châtiment juste contre ceux qui se sont emparés des actifs des citoyens bulgares ».

Justice

Deux nouvelles accusations du Parquet contre Vassil Bojkov

Le parquet a retenu deux nouveaux chefs d’inculpation contre l’homme d’affaire Vassil Bojkov. Aux accusations d’actes de contrainte, de chantage, de corruption, de fraude fiscale et à son implication présumée dans une association de malfaiteurs ayant commis meurtres, viols et extorsions, il est maintenant accusé de trafic d’influence, et de détention et d’expropriation de biens culturels non enregistrés comme la loi l’exige.
En se référant à des sources anonymes, la BNT suggère que M. Bojkov a recherché la protection de « citoyens russes », qui seraient arrivés au Moyen Orient afin de prendre sa défense face aux autorités locales, et de négocier sa remise en liberté. Le journal 24 heures indique que son collaborateur, lui aussi en détention provisoire, serait le lien possible entre M. Bojkov et les russes. Ces hypothèses coïncident avec l’arrivée à Dubaï du directeur des services de renseignement russes à l’étranger Sergei Narishkin, souligne le journal. (24 heures, Dnevnik)

Internationale

La nouvelle étude de Gallup International

Une étude de Gallup International, menée dans 50 pays différents (qui représentent environ 2/3 de la population mondiale), place la Bulgarie parmi les cinq pays en tête du classement, parmi les pays qui approuvent le plus l’Union européenne et sa politique extérieure. La place de la Bulgarie a même progressé sur ce critère par rapport aux deux années précédentes. Selon cette étude, les citoyens bulgares continuent de percevoir d’une manière négative le rôle des Etats-Unis et demeurent favorables à la Russie. Le sondage de Gallup révèle encore qu’une très grande partie des Bulgares éprouvent de sympathie à l’égard du président français, Emmanuel Macron, qui se place ainsi à l’échelle mondiale à la troisième place après le pape François et la chancelière allemande Angela Merkel (site officiel Gallup)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 18/02/2020

Haut de page